0
Défense
CaMo 2 : la coopération franco-belge intègre l'artillerie lourde
CaMo 2 : la coopération franco-belge intègre l'artillerie lourde
© DG MR

| Gaétan Powis 1378 mots

CaMo 2 : la coopération franco-belge intègre l'artillerie lourde

Le 13 mai dernier, la Belgique officialisait l'achat de 9 CAESAR dans le cadre du partenariat CaMo 2. Celui-ci fait suite à CaMo 1, qui confirmait l'achat de véhicules blindés du programme Scorpion pour la Brigade Motorisée belge. Ces deux partenariats permettront à la Brigade Motorisée et les forces terrestres françaises équipées en matériels Scorpion d'être totalement interopérables.

Le programme SCORPION...

En 2014, la France lance le programme Scorpion afin de transformer les capacités de combat de contact de l'Armée de Terre tout en renforçant leur interopérabilité tactique. Pour y arriver, le Ministère de la Défense charge Nexter, Thales et Arquus pour développer et construire les véhicules Griffon, Jaguar et Serval. Le char de combat Leclerc reçoit aussi une modernisation.

Par ailleurs, ce programme porte également sur l'infovalorisation des moyens : 

  • développement d'un système d'information en réseau (système d'information du combat Scorpion)
  • vétronique embarquée (développement de l'architecture électronique des véhicules)
  • numérisation de l'espace de bataille

L'Armée de Terre a déjà commandé :

  • 1.872 Griffon pour 2033, dans le but de remplacer les Véhicules de l'Avant Blindé (VAB)
  • 54 MEPAC (Griffon emportant un mortier de 120 mm) pour 2027
  • 300 Jaguar pour 2030 pour remplacer les AMX 10RC et les VAB HOT
  • 200 Leclerc rénovés pour 2027
  • 2038 Serval (en coopération avec Texelis) pour 2034

 

Le programme Scorpion en fonction des différentes bigades de l'Armée de Terre.
Le programme Scorpion en fonction des différentes bigades de l'Armée de Terre. © Armée de Terre
Le programme Scorpion en fonction des différentes bigades de l'Armée de Terre.

... et le partenariat CaMo

Le 25 octobre 2018, la Belgique annonce sa volonté de conclure un partenariat stratégique avec la France afin d'obtenir des véhicules modernes de haut niveau en vue de remplacer le parc de véhicules vieillissants ou non adaptés aux conflits actuels :

  • Dingo
  • Piranha IIIC de Mowag
  • Pandur de la firme Steyr

Cet accord ne s'arrête pas à l'achat de véhicules : il s'agit d'acheter des véhicules certes très modernes mais aussi pensés dans une certaine doctrine d'utilisation. Dès lors, le partenariat CaMo s'inscrit aussi dans une volonté d'effectuer des entrainements binationaux, de penser ensemble les capacités logistiques nécessaire au bon déploiement, etc. 

Par exemple, le Système d'Information de Combat Scorpion (SCIS Scorpion) permet à lui seul de relier les systèmes de navigation, d'observation et de communication de chaque véhicules : il permet le transfert en temps des informations tactiques aux autres véhicules et ce, à tous les échelons. De fait, il faut que les militaires belges et français utilisent le même langage et les mêmes procédures, d'où la nécessité des entrainements binationaux.

La Composante Terre et l'Armée de Terre étaient déjà interopérable auparavant mais CaMo va pousser cette interopérabilité à son maximum : un groupement belge pourra intégrer sans aucune difficulté un groupement français ou vice-versa. D'ailleurs, cette coopération avance à grands pas puisque 300 militaires belges et 500 militaires français ont été déployés en Roumanie en réponse au conflit ukrainien.

Le 7 novembre 2018, l'accord Capacité Motorisée (CaMo) est officiellement signé pour un montant de 1,6 milliards d'euros, avec un retour économique de 910 millions d'euros en Belgique. L'entrainement binational est actuellement en cours et les militaires belges ont déjà eu l'occasion de s'entrainer avec les Griffon et Jaguar déjà reçus par les Français. A ce propos, les premières livraisons de Jaguar et de Griffon à la Composante Terre sont prévus pour 2025.

Deux nouveaux blindés pour la Belgique

Le Griffon

Le véhicule blindé multirôle (VBMR) Griffon est un blindé 6x6 de 24,5 tonnes. Ses deux roues arrières peuvent être directrices, permettant de réduire le rayon de braquage de 22 à 15 mètres. Lors du franchissement d'obstacles, il est possible de déployer un masque de boue amovible devant la calandre. Elle limite alors l'encrassement des filtres et du moteur tout en étant compatible avec différents climats et températures. Il emporte aussi un groupe électrogène compact de 28 volt, compatible avec tous les carburants et est extrêmement silencieux. Son autonomie varie selon les variantes du véhicule.

La Belgique a commandé plusieurs variantes :

  • Véhicule d'Observation d'Artillerie (VOA), équipé d'une boule optronique sur mât (jour/nuit, télémètre, désignateur, pointeur), dispose d'une capacité JTAC et du radar tactique Murin.
  • Engin Poste de Commandement (EPC), avec un pilote et un tireur à l'avant et cinq soldats à l'arrière afin de suivre les évolutions du champs de bataille grâce à la radio Contact, au SICS, au système optronique Antares et au Système de Localisation Acoustique (SLA).
  • ??? Variantes ??? détail des caractéristiques précises + tourelleaux FN ???

CaMo 1 prévoit l'achat de 382 Griffon pour la Belgique. Ces véhicules seront construits en Belgique. D'ailleurs, le 11 avril 2022, Nexter a signé un contrat de coopération industrielle avec l'entreprise Mol (Flandre occidentale, Belgique) pour l'assemblage des futurs Griffon belges. Cette société est spécialisée dans la construction de camions, remorques ou poids lourds spéciaux mais n'a jamais construit de véhicules militaires. Pour arriver à remplir ce contrat, Nexter effectuera un transfert de compétences et de savoir-faire à partir de la moitié de cette année pour permettre une mise en production en 2024 et une première livraison en 2025. 

Le Jaguar

L'Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat (EBRC) Jaguar est un véhicule blindé de reconnaissance et d'appui feu. Il s'agit d'un véhicule de 25 tonnes sur un châssis 6x6 roues. La mobilité de ce véhicule a été poussée à son maximum : en configuration standard, les 4 roues arrières sont motrices (6x4) mais à la demande du pilote, le véhicule peut passer en 6x6. Les suspensions peuvent aussi monter ou descendre le véhicule en fonction des situations :

  • Position tout terrain (haute capacité de franchissement et absorption des chocs)
  • Position route (garde au sol réduite)
  • Position butée basse (réduction de l'empreinte visuelle)
  • Position basse (transport ou maintenance)
Engin blindé de reconnaissance et de combat EBRC Jaguar.
Engin blindé de reconnaissance et de combat EBRC Jaguar. © Nexter Group
Engin blindé de reconnaissance et de combat EBRC Jaguar.

L'équipage comprend 3 personnes ; un chef d'engin, un tireur et un pilote. Pour la puissance de feux, l'EBRC dispose d'un canon sur tourelle 40 mm co-produit par Nexter et BAE Systems. Grâce aux différentes munitions qu'offre ce canon, il est capable de percer un mur de 21 cm de béton situé à 1 km du véhicule ou un blindage standard de 140 mm à une distance de 1,5 km. Pour les blindages plus important, le Jaguar est aussi équipé de deux missiles antichars MMP dans un lanceur rétractable situé dans la partie droite de la tourelle. A termes, la Brigade Motorisée sera équipée de 60 Jaguar.

CaMo 2 : l'artillerie

Le 13 mai, la Ministre belge de la Défense, Ludivine Dedonder et la Ministre des Armées, Florence Parly, ont co-signé un contrat d'achat de 9 pièces d'artillerie CAESAR NG. Le contrat se base sur le premier accord CaMo : il comprend bien évidemment la livraison du matériel mais aussi l'entrainement, la formation, etc. Le montant total de ce nouveau contrat est de 62 millions d'euros, avec une livraison planifiée à l'horizon 2027.

CAESAR NG

Le camion équipé d'un système d'artillerie (CAESAR) nouvelle génération (NG) est la dernière amélioration du camion d'artillerie créé par Nexter. Il est équipé d'un canon de 155 mm de 52 calibres. Ce canon reste inchangé car il a déjà fait ses preuves lors d'opérations. Il peut être mis en batterie ou sorti de batterie en moins d'une minute. Sa mobilité est également augmentée, grâce à un moteur de 460 CV contre 215 pour l'ancienne génération. Il s'agit ainsi d'un canon automoteur "furtif" car en 1 minute et 40 secondes, il peut tirer 6 coups et être sorti de batterie pour se déplacer vers une autre zone de tir (shoot-and-scoot). C'est aussi un obusier à longue portée car il peut tirer des obus entre 4,5 km et 40 km (obus ERFB). Cette distance peut être augmentée à 50 km par l'utilisation d'obus propulsés/obus roquettes.

En ce qui concerne la communication, les 9 CAESAR belges seront équipés du système radio Contact de Thales (haut débit, transmissions sécurisées, en réseau, Blue Force Tracking, internet tactique sécurisé,...). De plus, la protection est augmentée par rapport à l'ancienne génération du CAESAR grâce à l'installation d'une cabine protégée (blindage niveau 2 mine et balistique). La Belgique a aussi acheté des systèmes Brouilleur Anti-IED Réactifs Actifs Goniométriques (BARAGE) de Thales. Ce système peut brouiller une gamme de fréquences allant de 20 à 2500 MHz tout en ne brouillant pas les communications alliées, les liaisons avec les drones ou encore les système de géolocalisation.

Le châssis ??? Probablement Renault Truck ??? est repensé, tout comme la nouvelle boîte de vitesse. Enfin, tout comme les Griffon et Jaguar, les CAESAR NG sont aérotransportable dans les avions de transport A400M de la Composante Air.


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité