0
Espace
Philippe Petitcolin : « Toutes les sociétés du groupe s'appelleront Safran »
Philippe Petitcolin : « Toutes les sociétés du groupe s'appelleront Safran »

| Hubert 240 mots

Philippe Petitcolin : « Toutes les sociétés du groupe s'appelleront Safran »

Lors de son arrivée à la tête de Safran, en avril 2015, Philippe Petitcolin avait promis une transition douce, « dans la continuité de ce qu’a fait Jean-paul Herteman ». Presque un an plus tard, le plan stratégique présenté ce lundi aux investisseurs s’inscrit parfaitement dans cette logique, tout en apportant son lot de nouveautés. La plus visible est la décision de passer toutes les sociétés du groupe sous la marque Safran, en abandonnant des marques aussi chargées d’histoire que Snecma, Turbomeca, Messier, Dowty, Bugatti... Au delà du symbole, le groupe assume ainsi sa mutation, vers plus d’internationalisation et d’intégration.Toutefois, l’annonce la plus importante stratégiquement est la décision de vendre les activités détection d’explosifs, en préambule à une « réflexion » plus large sur l’avenir des activités de sécurité dans le groupe. Philippe Petitcolin referme ainsi clairement les tentatives de diversification de Safran, dont l’avenir restera donc essentiellement lié au secteur aéronautique, civil et militaire, et à son partenariat avec GE sur le moteur Leap . Un avenir qui s’annonce plutôt radieux à en juger par l’objectif de rentabilité de plus de 15 % à l’horizon 2020. Accessoirement, Philippe Petitcolin ferme aussi d’autres portes, comme la cession, un temps envisagée, de certaines activités de défense à Thales. Dans ce domaine, le patron de Safran préconise le statu quo. Quant aux activités spatiales, leur sort est désormais lié à la réussite d’ASL, la co-entreprise avec Airbus, dont la constitution devrait être achevée dans les prochaines semaines.

Propulsion photonique U3P


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité