0
Bourget 2019
Bourget 2019 : Raytheon entrevoit des opportunité à l'export pour ses systèmes de détection de missiles depuis l'espace.
Bourget 2019 : Raytheon entrevoit des opportunité à l'export pour ses systèmes de détection de missiles depuis l'espace.
© Raytheon

| ehuberdeau

Bourget 2019 : Raytheon entrevoit des opportunité à l'export pour ses systèmes de détection de missiles depuis l'espace.

Raytheon estime que ses charges utiles infrarouges permettant de détecter des départ de missiles pourrait intéresser des clients autres que le gouvernement américain.

Raytheon est largement impliqué dans le programme de défense anti missiles américains. L'industriel fourni des intercepteurs tel que les missiles Patriot mais aussi des capteurs tel que des radars. Le groupe américain fournis aussi des charges utiles optiques embarquées sur des satellites servant à l'alerte avancée. C'est à dire à la détection des missiles dés leur lancement.

Raytheon a ainsi fourni la charge utile des deux satellites démonstrateurs STSS-D conçus par Northrop Grumman. Deux systèmes fonctionnant en orbite basse lancés en 2009. Raytheon participe aussi au programme "Next Gen OPIR" (Next generation Overhead Persistant Infrared) Block 0. Ce programme, confié à Lockheed Martin, prévoit la succession du SBIRS (Space Based Infrared System Satellites).

Jusqu'à présent ces systèmes ont donc été exclusivement employés par le gouvernement américain. Mais Raytheon estime que le marché pourrait s'ouvrir à l'international. La montée de la menace représentée par les missiles dont la portée et la vitesse augmente est perçue par de nombreux pays. Par ailleurs l'accès à l'espace tend à se démocratiser laissant penser que plus de pays pourraient équiper des satellites de moyens de détection infrarouge comme ceux proposés par Raytheon. L'industriel américain est actuellement en pourparler avec des partenaires étrangers pour évoquer de possible partenariats.   

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription