3
Défense
Problèmes à répétition pour l’avion-ravitailleur KC-46 « Pegasus » de Boeing.
Problèmes à répétition pour l’avion-ravitailleur KC-46 « Pegasus » de Boeing.

| La Rédaction 330 mots

Problèmes à répétition pour l’avion-ravitailleur KC-46 « Pegasus » de Boeing.

L’armée de l’air américaine vient de découvrir deux nouveaux problèmes techniques sur l’appareil

Tube de vidange et bug.

Deux nouveaux problèmes techniques viennent d’être mis à jour sur le KC-46 « Pegasus » construit par Boeing. Le premier concerne les tubes de vidange dans le réceptacle de ravitaillement en vol (utilisés pour éliminer l’eau de l’avion) qui peuvent se fissurer quand l’appareil est utilisé par temps froid. Le deuxième est relatif à un « bug » au niveau du logiciel pour la gestion de vol- conçu par Général Electric-, qui a déclenché des « anomalies de navigation ». Ces incidents seraient « isolés » selon l’US Air Force. Mais Boeing devra prendre à sa charge les modifications.

L’avion-ravitailleur a des difficultés à ravitailler

Selon la presse, Boeing aurait déjà eu à payer de sa poche pas moins de 5 milliards de dollars pour résoudre les problèmes techniques déjà rencontrés par le « Pegasus ». Une référence, sans doute, aux dysfonctionnements récemment constatés par l’inspection générale du ministère de la défense (IG DoD), dans un rapport publié le 27 mai dernier et intitulé « « Evaluation of the Air Force Systems Engineering Processes Used in the Development of the Refueling Boom for the KC-46A Tanker ». Selon ce document, le « Pegasus » rencontre des difficultés pour ravitailler différents types d’appareils, comme les C-17 (le problème avait pourtant été signalé dès 2016) ainsi que les A-10 et F-16, à cause de la rampe de ravitaillement, qui soit ne s’étire pas, soit ne se rétracte pas correctement. A tel point que l’armée de l’air à imposé des limitations opérationnelles, quant à l’utilisation des 38 KC-46 déjà fournis, pour le ravitaillement des B-52, C-17, F-15, F-16, F-35A, HC/MC-130J, KC-10 et KC-135
 

Revoir sa copie.

Dans le cadre du contrat signé en février 2011, Boeing devait fournir les premiers exemplaires du « Pegasus » à partir d’août 2017 ; les premières livraisons n’ont commencé qu’en janvier 2019. Suite aux difficultés rencontrées, l’US Air Force a enjoint Boeing à revoir sa copie. Des modifications doivent également être apportées sur les exemplaires déjà livrés, mais elles ne pourront commencer qu’en….2024, selon le rapport de l’IG DoD.

 

Répondre à () :


Captcha
KWAN | 22/06/2021 07:53

Moi pas comprendre.

gerfaut | 22/06/2021 12:55

Et tout le monde fait confiance à Boeing,j'espère que vs êtes optimiste et que vs avez surtout une bonne assurance vie . Bon vol !

Aboubacar | 22/06/2021 20:36

Surtout restez au sol fuyez le train et les voitures,etre piéton est aussi a risques néanmoins,de toute manière un tremblement de terre est si vite arrivé,bon vent!

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription