0
Défense

| Antony Angrand

La pile à combustible à bord vers 2020

D'ici à 2019-2020, la pile à combustible sera prête pour de premières applications commerciales. La pile à combustible offre unealternative capable de se substituer aux solutions existantes pour la fourniture d'énergie électrique.

Son principe de fonctionnement repose sur une réaction chimique entre de l'oxygène et de l'hydrogène, qui produit un courant électrique, de l'eau et de la chaleur. Découverte en 1839, cette technologie employée d'abord dans le domaine du spatial connaît un regain d'intérêt depuis les années 2000 du fait de l'augmentation du prix du pétrole, des émissions de gaz à effet de serre et de l'électrification des avions.

La pile à combustible est avant tout sans rejets, car elle ne consomme que de l'oxygène présent dans l'air et de l'hydrogène gazeux. Elle peut fonctionner pendant toute la durée d'un vol, y compris d'un avion long-courrier et à haute altitude. Elle offre un rendement élevé et peut ainsi répondre à des besoins variables, allant de quelques watts au mégawatt. Elle nécessite peu de câblages puisqu'elle peut être installée à proximité des sources de consommation.

Safran a déjà réalisé plusieurs démonstrateurs fournissant différents niveaux de puissance afin de mieux appréhender son potentiel. Dans un premier temps, elle sera affectée en priorité sur des usages nécessitant des puissances peu élevées tels que le divertissement ou la restauration à bord. À terme, on peut envisager son utilisation pour des besoins électriques plus importants et plus critiques, comme le système d'urgence, qui fournit de l'énergie en cas de dysfonctionnement des moteurs, ou encore le démarrage électrique de ces derniers au sol, dans une configuration hybride, en complément de l'APU.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription