0
Défense
Six bombardiers stratégiques B-52H prochainement déployés en Australie ?
Six bombardiers stratégiques B-52H prochainement déployés en Australie ?
© USAF

| Gaétan Powis 552 mots

Six bombardiers stratégiques B-52H prochainement déployés en Australie ?

L'USAF semble augmenter un peu plus ses capacités de projection depuis l'Australie avec le projet de construction d'installations pour six B-52H. Ce projet fait partie d'autres investissements déjà actés pour augmenter les capacités et divers moyens déjà présents en Australie et doivent permettre de mieux contrer la Chine dans la région indopacifique.

Vers une nouvelle plateforme de B-52 ?

D'après Reuters, la base aérienne de la Royal Australian Air Force (RAAF) de Tindal (Territoire du Nord, Australie) est en train de s'agrandir. Cette base accueille plusieurs unités australiennes et notamment le 75ème escadron de F/A-18A/B Hornet de la RAAF. Elle accueille aussi de nombreux appareils de forces aériennes étrangères dans le cadre d'exercices internationaux, comme ce fut le cas à la fin de l'été pour l'exercice Pitch Black (plus d'infos dans cet article). Cependant, cette extension n'a rien à voir avec la RAAF. Il s'agit d'une extension envisagée et financée par les Forces armées américaines ;

  • construction d'installations pour la gestion d'un escadron durant la saison sèche
  • construction d'un parking pour six B-52
  • construction probable de bunkers de munitions
  • construction probable de réservoirs de kérosène

Il n'y a pour l'instant pas d'annonce officielle concernant cet investissement, ni la mise en place d'une rotation de B-52 sur l'Australie. Ces appareils sont certes anciens mais représentent une projection de force classique ou nucléaire importante (31,5 tonnes de munitions, comme par exemple 20 missiles de croisières AGM-86 ALCM).

Améliorations des moyens en Australie

Il n'empêche, l'Australie commence à devenir une position importante pour les Forces armées américaines. La base australienne de Darwin (Territoire du Nord, Australie), située à quelques centaines de kilomètres au Nord de la base de Tindal, comprend déjà des rotations de troupes américaines, appartenant principalement au Corps des Marines (USMC). Cette base voit aussi ses installations élargies, avec la construction de 11 dépôts de kérosènes. Il faut aussi ajouter à ces projets la modernisation du site de Pine Gap. Cependant, les activités de ce site sont secrètes et très peu d'informations officielles sont disponibles : les installations sont gérées conjointement par l'Australie et les États-Unis, via diverses agences de renseignement. Le site, situé dans le centre de l'Australie comprend notamment 19 radômes et plus de 14 systèmes non protégés. Ils permettent la récolte d'information de type COMINT ou encore d'informations transitant par un satellite et divers capteurs auraient une portée suffisante pour la récolte d'information sur toute la façade Ouest de la Chine. Toutefois, cette base est vieille et un programme de remise à niveau est en cours (détails, chiffres, budget, etc... top secret).

Face à la Chine et ses activités hostiles dans la région indopacifique, les États-Unis cherchent à consolider ses positions et celles de ses alliés. Les bases pouvant accueillir des appareils américains de grande taille augmentent de plus en plus dans toute la région. Par exemple, l'océan Pacifique demande un besoin en ravitaillement conséquent lors de la traversée depuis l'Amérique - qui deviendrait un enjeux capital en cas de conflit dans cette zone. L'USAF a récemment démontré l'endurance de deux ravitailleurs KC-135 lors d'une mission de trois jours, en ravitaillant des appareils stratégiques et en n'atterrissant seulement pour faire le plein ou changer d'équipage (article sur la mission). Enfin, à propos d'appareils stratégiques et plus précisément sur l'Australie, le 28 juillet dernier, un satellite avait pris en photo 4 bombardiers stratégiques B-2 Spirit déployés en Australie. Bien que ce nombre semble faible, il représente tout de même 20 % de la flotte de B-2 de l'USAF, démontrant encore une fois la capacité de projection de moyens aériens lourds américains depuis l'Australie (plus d'infos ici).


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité