0
Défense
Près de 90 % des CH-47 américains volent à nouveau
Près de 90 % des CH-47 américains volent à nouveau
© US Army

| Gaétan Powis 321 mots

Près de 90 % des CH-47 américains volent à nouveau

L'US Army peut désormais compter sur la quasi-totalité de ses hélicoptères lourds. Les CH-47 avaient été interdits de vol suite à une augmentation des incendies moteurs. Des joints non conformes avaient été installés dans les moteurs T55 d'Honeywell durant l'entretien d'une partie des appareils. En un mois, la presque totalité des Chinook américains est à nouveau opérationnelle.

A la fin du mois d'août, la flotte d'hélicoptères de transport lourd de l'US Army a été interdite de vol. La décision avait été prise suite à une hausse inquiétante des incendies au sein des moteurs des CH-47 Chinook. En septembre, la cause avait été identifiée par Honeywell et l'US Army : plusieurs joints non conformes avaient été ajoutés au sein des moteurs lors de l’entretien des Chinook (plus d’informations dans cet article).

L’interdiction de vol était temporaire et Honeywell avait d’ailleurs annoncé en septembre que des joints conformes avaient été livrés directement dans les unités de CH-47 de l’Armée de terre américaine. Désormais, les CH-47 de l’US Army revolent à nouveau. Cette information a été annoncée par le major général Hank Taylor, en charge des appareils de l’Armée de terre américaine durant la conférence annuelle de l'Association de l'US Army :

"A ce jour, plus de 90 % de tous les Chinook sont réparés. [...] [Pour les 10 % restants] nous attendons que la maintenance normalement prévue soit effectuée et puis je dirai que pour l'année [prochaine] nous serons bons."

Le major général a aussi précisé que l'US Army avait souffert opérationnellement de cette indisponibilité, le CH-47 représentant la bête de somme pour les Forces terrestres américaines. Cependant, une solution à très vite été mise en place ; les vols d'hélicoptères moyens Blackhawk avaient été augmentés afin de combler au mieux ce trou capacitaire.

Ces derniers mois, plusieurs appareils américains ont subi des interdictions de vol :

  • le CH-47, comme expliqué précédemment
  • les C-130H de l'USAF : des fissures ont été détectées sur trois appareils au niveau de leurs moteurs, d'où la décision d'inspecter la centaine de C-130H, EC-130H, MC130H et TC130H.
  • les CV-22 de l'USAF : ces appareils sont utilisés par les forces spéciales de l'USAF et plusieurs incidents ont demandé une inspection des CV-22. Les Osprey de la Marine et du Corps des Marines ne sont pas concernés.

Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité