5
Défense
L'US Army cloue au sol près de 400 hélicoptères lourds CH-47 Chinook
L'US Army cloue au sol près de 400 hélicoptères lourds CH-47 Chinook
© Gaétan Powis

| Gaétan Powis 543 mots

L'US Army cloue au sol près de 400 hélicoptères lourds CH-47 Chinook

Suite à un nombre important d'incendies sur les moteurs T55 des CH-47 Chinook américains, l'US Army a décidé d'annuler temporairement tous les vols des Chinook. Les CH-47D/F sont importants pour les unités légères et notamment aéroportées américaines suite à leur capacité de transport de troupes et de matériels. Il est ouvert à l'export : les Anglais détiennent d'ailleurs le record de troupes au sein d'un Chinook et les Allemands viennent d'en acheter 60.

Quelques joints qui ne devaient pas être là

Depuis quelques temps l'Armée de terre américaine (US Army) a découvert un nombre anormal de début d'incendies dans les moteurs de certains de ses hélicoptères de transport lourd CH-47 Chinook. Le 30 août, le Wall Street Journal annonçait dans un article que l'US Army avait décidé d'appliquer une interdiction de vol temporaire pour l'entièreté de sa flotte de Chinook. Cette annonce a d'ailleurs été confirmée par l'US Army peu après.

Honeywell a annoncé dans un communiqué de presse que le problème a déjà été identifié par les ingénieurs de l'Armée américaine et d'Honeywell : il semblerait que certains joints à l'intérieur des moteurs T55 ne correspondent pas du tout aux design et spécifications requises par Honeywell. Les joints en question auraient été ajoutés sur certains Chinook durant un entretien de maintenance au sein de l'US Army Depot. Le communiqué annonce aussi que des joints correspondant au T55 sont en train d'être envoyés vers les unités de CH-47 de l'US Army.

La bête de somme des troupes aéroportées

Le CH-47 est l'un des deux modèles d'hélicoptères lourd des Forces armées américaines, avec le CH-53E/K du Corps des Marines (USMC). L'US Army l'utilise en appui aux différentes versions des Black Hawk pour les unités légères et notamment les unités héliportées. Par exemple, durant l'opération Tempête du désert, la 101e division d'assaut aéroportée s'est déplacée au milieu du dispositif irakien. Les soldats américains transportés par les Black Hawk ont pu compter sur un ravitaillement constant grâce aux Chinook mais aussi l'arrivée de matériels de type HMMWV spécialisé (reconnaissance, missile antichar TOW, etc) ou encore des obusiers tractés, transporté par élingue sous les Chinook. 

Depuis son premier vol en 1961, le CH-47A a bien évolué puisqu’il est constamment amélioré ; les forces américaines reçoivent actuellement le CH-47F Block II.

Aussi à l'export

Il est ouvert à l'exportation et a notamment fait parler de lui en 1982 lorsque le seul et unique Chinook anglais transporta 81 soldats en un seul vol dans des conditions très ardues, alors qu'en théorie, seul une quarantaine de soldats peuvent monter à bord. (article sur ce Chinook légendaire au Royaume-Uni). De nos jours, les commandes continuent d'arriver chez Boeing puisque l'Allemagne a récemment commandé 60 Chinook en vue de remplacer ses CH-53G. Il faut noter que les futurs Chinook allemands auront une capacité de ravitaillement en vol, ce qui n'est pas le cas des Ch-47F de l'US Army car cette capacité est réservée aux MH-47G Chinook des forces spéciales (plus d'infos sur le futur hélicoptère lourd allemand).

Quelques infos techniques

Cet hélicoptère lourd birotor fabriqué par Boeing dispose de deux moteurs Honeywell T-55 qui lui permettent d'atteindre une vitesse de presque 300 km/h. Comme expliqué ci-avant, il peut accueillir une quarantaine de soldats équipés... ou plus ! Il peut aussi transporter jusqu'à 24 civières ou 11,8 tonnes de matériels en élingue, comme le démontre la photo ci-dessous.

Il existe en de nombreuses versions au sein d'une vingtaine de forces armées. De nombreuses versions existent, notamment les versions les plus répandues étant le CH-47C/D/F/J. Il existe aussi quelques versions pour les forces spéciales, avec des capacités "augmentées" et une possibilité de ravitaillement en vol, dont la version la plus récente est le MH-47G.

Ch-47 Chinook transportant sous élingue un HMMWV équipé d'un radar de contrebatterie AN/TPQ-50.
Ch-47 Chinook transportant sous élingue un HMMWV équipé d'un radar de contrebatterie AN/TPQ-50. © US Army
Ch-47 Chinook transportant sous élingue un HMMWV équipé d'un radar de contrebatterie AN/TPQ-50.

Etats-Unis états-unis US Army Boeing Honeywell CH-47 Boeing CH-47 Chinook CH-47F


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité