0
Ukraine
Deux systèmes antiaériens NASAMS sont déployés en Ukraine
Deux systèmes antiaériens NASAMS sont déployés en Ukraine
© Kongsberg Defence & Aerospace

| Gaétan Powis 463 mots

Deux systèmes antiaériens NASAMS sont déployés en Ukraine

Après les bombardements du début du mois d'octobre, les États-Unis avaient annoncé leur volonté d'accélérer la livraison des premiers lanceurs NASAMS à l'Ukraine. Entretemps, la livraison et l'entrainement ont été effectués puisque le CEO de Raytheon a annoncé dans une émission télévisée que deux lanceurs NASAMS sont déployés en Ukraine.

Un AIM-120 en sol-air pour les Ukrainiens

Dans une interview accordée à la chaine de télévision américaine CNBC, Greg Hayes, le CEO de Raytheon Technologies a annoncé que le système antiaérien NASAMS était déployé en Ukraine :

"Nous venons de livrer deux systèmes NASAMS. […] Nous en avons livré deux au gouvernement il y a quelques semaines. Ils sont installés en Ukraine [de façon imminente].[...]"

Le NASAMS est un système terrestre antiaérien déployé sur une plateforme (immobile pour tirer). Ce système est développé et construit par la Norvège (Kongsberg Defence) et les États-Unis (Raytheon Missiles & Defense pour la production de missiles antiaériens). Il reprend un principe simple ; un lanceur permettant la mise à feu de missiles antiaérien mais développés au départ en moyen air-air. Il peut détruire une très large gamme de cibles aériennes :

  • drones
  • hélicoptères
  • avions de combat
  • missiles

Il existe plusieurs versions de ce système, avec des capacités de missiles toujours plus améliorées (plus d'infos techniques dans cet article). Pour l'instant, seul le Royaume-Uni a annoncé publiquement la livraison de missiles moyennes portée AIM-120 AMRAAM pour les NASAMS ukrainiens. La photo de couverture de cette page montre d'ailleurs le tir de ce type de missile depuis un NASAMS. 

Ce système représente une énorme montée en puissance pour les Forces armées ukrainiennes et un gain sécuritaire pour la population. Ils rejoignent d'ailleurs les systèmes antiaériens Iris-T allemands délivrés au début du mois d'octobre (article sur le sujet). Petit à petit, l'Ukraine déploie une réelle capacité d'interdiction antiaérienne moderne mais elle reste limitée par le faible nombre de lanceurs prévus ; 8 lanceurs NASAMS et 4 Iris-T. Il faut toutefois noter que les livraisons de systèmes antiaériens ont récemment augmenté, avec des Hawk espagnols et des systèmes antiaérien français (article centré sur le sujet).

Déjà déployé... mais en bois !

Il faut noter que plusieurs vidéos publiées récemment sur les réseaux sociaux montrent l'interception de cibles aériennes par des missiles lancés par des NASAMS ukrainiens. Cependant, ces vidéos ne permettent pas d'affirmer qu'il s'agissait bien d'un NASAMS. En revanche, les Ukrainiens ont déjà publié des photos de NASAMS en bois ; tout comme les modèles en bois de lances-roquettes multiple M142 HIMARS, les Ukrainiens cherchent à attirer les missiles russes ou les moyens de contrebatteries sur des leurres afin de préserver les vrais systèmes employés. Cela permet aussi aux Ukrainiens de réduire un peu plus le stock de munitions de haute précision des Forces armées russes. Il 


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité