0
Aviation Civile
Ryanair va ouvrir des bases en France © C. Cosmao

| HEGUY Jean-Baptiste

Ryanair va ouvrir des bases en France

Le directeur commercial de Ryanair, David O'Brien, était de passage à Paris et a rencontré des représentants du SNPL. Il espère des ouvertures de bases Ryanair dans l'Hexagone pour la saison hiver 2018 au mieux, plus vraisemblablement la saison été 2

Ryanair a annoncé le 17 janvier le lancement de dix nouvelles lignes en France pour son programme d'hiver 2018. A Beauvais, la compagnie low cost irlandaise lancera des vols vers Bratislava (2 vols hebdomadaires), Malte (2 vols hebdomadaires), Prague (3 vols hebdomadaires) et Thessalonique (2 vols hebdomadaires). A Marseille, elle va ouvrir des vols vers Bucarest, Budapest et Faro, à raison de deux vols hebdomadaires respectivement. A Nantes, Ryanair va ouvrir des lignes vers Londres Stansted (4 vols hebdomadaires) et Séville (2 vols hebdomadaires). Enfin, la low cost lancera une ligne Bordeaux-Valence à raison de deux vols hebdomadaires. 

Le directeur commercial a surtout annoncé la volonté de Ryanair d'ouvrir quatre bases en France, "pour la saison hiver 2018, plus vraisemblablement à la saison été 2019". "Nous envisageons de baser progressivement 30 appareils, avec 1000 personnels basés, 300 pilotes et 700 PNC", explique David O'Brien. 

Ryanair a confirmé avoir rencontré un certain nombre d'aéroports français à Paris pour discuter de la mise en place d'éventuelles bases. La compagnie, qui reconnaît à présent les syndicats comme des partenaires, a rencontré le SNPL le 17 janvier.

En France, Ryanair dispose d'une part de marché de 6% et a transporté l'année dernière 9,5 millions de passagers au départ ou vers l'Hexagone. "Nous pensons qu'il y a encore beaucoup de croissance possible en France, et nous tablons sur un objectif de trafic de 20 millions de passagers d'ici trois ou quatre ans", précise David O'Brien. 

Parmi les candidats possibles pour devenir une base Ryanair, Orly figure en bonne place. "Orly a encore beaucoup de croissance potentielle. L'aéroport est artificiellement limité à 250 000 créneaux à l'année, alors qu'il pourrait en accueillir 400 000. Nous exhortons le gouvernement français à vendre les aéroports de Roissy Charles de Gaulle et Paris Orly à des soumissionnaires séparés, ce qui induira une nouvelle concurrence à Paris, au profit des citoyens, des visiteurs et des travailleurs français". Si Orly était choisi, n'y aurait il pas un risque de concurrence avec Beauvais, l'aéroport historique d'implantation de Ryanair ? "Au contraire, nous voulons faire jouer la complémentarité. Il y a déjà de nombreuses villes dans lesquelles nous sommes présents sur plusieurs plateformes". Au total, Ryanair dispose de 87 bases en Europe, dont 72 en Europe continentale. 

low cost low cost européennes Ryanair Airbus Defence & Space CNES Coupe du monde FIFA OBSERVATION DE LA TERRE Photo de la semaine Pléiades

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription