0
Aviation Civile
Remise en cause provisoire du rachat de Niki par IAG
Remise en cause provisoire du rachat de Niki par IAG
© DR

| HEGUY Jean-Baptiste 275 mots

Remise en cause provisoire du rachat de Niki par IAG

Alors que le rachat de la filiale d'airberlin a été validée en Allemagne, un tribunal a jugé qu'elle aurait du être faite en Autriche.

Rebondissement dans le dossier de reprise de la low cost Niki, filiale d'airberlin. Alors que le groupe IAG (holding de British Airways, Iberia et Vueling) avait reçu le feu vert pour racheter la compagnie autrichienne, le groupe Fairplane, représentant des passagers, est venu jouer les trouble-fêtes. Ce dernier a attaqué

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Flyniki IAG low cost low cost européennes Airbus Bombardier CSeries


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité