0
Industrie
Les moteurs Rolls-Royce Trent de l'Airbus A330neo seront aussi inspectés © Airbus

| Antony Angrand

Les moteurs Rolls-Royce Trent de l'Airbus A330neo seront aussi inspectés

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a publié une nouvelle directive sur la navigabilité pour les turboréacteurs Rolls Royce qui motorisent l'Airbus A330neo (Trent 7000) et le Boeing 787 (Trent 1000).

Cette consigne de navigabilité est la conséquence de la découverte de fissures dans l'étanchéité du joint avant de l'assemblage de l'arbre intermédiaire (IPC), au cours du démontage d'un moteur employé aux essais en vol. Les inspections d'autres moteurs ont révélé deux autres joints fissurés, toujours au voisinage de l'arbre intermédiaire.

Afin de se conformer à cette consigne de navigabilité, des inspections répétitives sous aile sont nécessaires. Cette condition, si elle n'est pas traitée, pourrait entraîner une défaillance de l'arbre IPC ainsi qu'un arrêt du moteur en vol, endommageant le moteur et l'avion. 

Le calendrier des contrôles est échelonné selon des critères stricts et concerne à la fois le Trent 1000 (qui motorise le Boeing 787) aussi bien que le Trent 7000 (qui motorise l'Airbus A330neo). Les inspections doivent être répétées à intervalles ne dépassant pas 200 cycles de vol. Si des fissures sont détectées, le moteur devra être retiré du service afin de faire l'objet de mesures correctives élaborées par Rolls-Royce.

Rolls-Royce Rolls-Royce Trent 1000 Rolls-Royce Trent Airbus A330neo Inspection consigne de navigabilité AESA

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription