0
Défense
Le tout premier KC-10A enfin à la retraite
Le tout premier KC-10A enfin à la retraite
© USAF

| Gaétan Powis 358 mots

Le tout premier KC-10A enfin à la retraite

Le tout premier KC-10A Extender construit pour l'USAF vient de prendre sa retraite. Celui-ci avait notamment effectué les différents essais afin de confirmer les capacités des KC-10A. L'appareil ne devait pas voler durant 42 années mais la mise à la retraite des KC-10A a été ralentie suite aux problèmes sur les nouveaux avions ravitailleurs KC-46A Pegasus.

Le 26 avril dernier, l'Air Mobility Command Museum (Delaware, États-Unis) a reçu un nouvel avion. Il s'agit du ravitailleur KC-10A numéroté 79-0433. Il était le premier des 60 KC-10A Extender a avoir été produit pour l'Armée de l'Air américaine. Il a effectué son premier vol le 12 juillet 1980, pour entrer en service le 1 octobre 1981. Il a servi d'avion d'essai afin de confirmer les capacités de la future flotte de KC-10A : comportement de l'avion, transport cargo, ravitaillement des avions en service à l'époque,...

Le KC-10 est basé sur le DC-10 de McDonnell Douglas (racheté en 1997 par Boeing), dont il reprend 88% des systèmes. Il est développé afin de soutenir la flotte de ravitailleurs KC-135 mais dont les capacités sont limitées : un KC-10A emporte deux fois plus de carburant qu'un KC-135. Cette grande capacité de ravitaillement a été cruciale lors de l'opération Noble Eagle, visant à sécuriser l'espace aérien des États-Unis et du Canada après les attentats du 11 septembre 2001. En effet, en moins de 24 heures, le nombre d'avions de chasse en Quick Reaction Alert est passé de 14 à plus de 400, en comprenant des patrouilles constantes dans le ciel... qu'il fallait ravitailler.

Le KC-46A doit remplacer les KC-10A. Cependant, avec les problèmes liés à son système de caméras de ravitaillement, l'USAF a dû prolonger la durée de vie de sa flotte d'anciens ravitailleurs. Le premier appareil a ainsi été mis à la retraite le 13 juillet 2020 mais certains avions ont été maintenus en service actif afin d'éviter un trou capacitaire. Les KC-135 étaient également concernés par cette mesure. Désormais, les jours semblent comptés pour les KC-10 et KC-135 de l'AMC puisque l'USAF et Boeing semblent avoir trouvé une solution (plus de précisions dans cet article).

L'Air Mobility Command Museum reprend principalement l'histoire des capacités de transport et de ravitaillement de l'USAAF/USAF. Il reprend bien entendu une collection d'avions, allant du planeur Waco CG-4A à l'avion de transport stratégique C-5A Galaxy. Plusieurs avions présentés sont uniques de par leur histoire, comme le seul avion à avoir lancé un ICBM ou le seul quadriréacteur à avoir remorqué un planeur.


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité