0
Défense
JASSM pour le B-52H
JASSM pour le B-52H
© US Air Force

| Antony Angrand

JASSM pour le B-52H

C'est presque un paradoxe. Le plus vieux bombardier de l'US Air Force va recevoir le plus récent missile de croisière conventionnel, l'AGM-158 JASSM ou Joint Air-to-Surface Standoff Weapon (JASSM) en version portée augmentée (soit JASSM-ER, ER pour Extended Range) dans le cadre d'un contrat estimé à 9,1 M$.

Ce n'est pas la première fois que le vénérable Stratofortress emporte des missiles de croisière dans sa soute. Par le passé, l'octoréacteur avait déjà été équipé d'AGM-86 ALCM actuellement en cours de retrait. Le B-52H peut déjà emporter les JASSM à courte-portée sur ses pylones, la possibilité d'emport de la version portée augmentée permet au B-52H de frapper à une distance de 500 nautiques, soit 926 km, soit largement à l'écart de tout système de défense aérienne.

Le JASSM-ER se distingue de par ses nombreuses optimisations numériques, qui permettront aux B-52H d'emporter les missiles de croisière conventionnels à la fois en soute aussi bien que sur pylones. Et grâce à la modernisation dont fait l'objet le Stratofortress lui-même, il sera possible d'actualiser les plans de mission en vol et de réatribuer une nouvelle cible au(x) missile(s). 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription