0
Défense
Analyse des commandes d'avions et de drones américains pour l'année fiscale 2023
Analyse des commandes d'avions et de drones américains pour l'année fiscale 2023
© USAF

| Gaétan Powis 661 mots

Analyse des commandes d'avions et de drones américains pour l'année fiscale 2023

La proposition de budget pour des forces armées pour l'année fiscale 2023 est désormais public. Les commandes d'avions et de drones sont généralement à la baisse. Le budget alloué au développement est surtout centré sur le B-21 Raider et le F-35 qui a encore un grand besoin de développement.

Proposition de budget en hausse

Le 28 mars 2022, le Pentagone a publié sa proposition de budget pour l'année fiscale 2023. Le Pentagone propose un budget de 773 milliards de dollars, soit une augmentation de 4,1% par rapport à 2022. Cette proposition doit être confirmée par le Congrès mais elle donne déjà une bonne idée à court terme du futur de l'Armée américaine. Les propositions comprennent aussi les chiffres pour l'année fiscale 2021, les chiffres de 2022 étant en cours de mise à jour.

Les commandes d'avions et de drones globalement en baisse...

Ainsi, l'Armée de l'Air américaine prévoit une diminution globale de ses commandes pour plusieurs raisons :

  • Le F-35 est bien trop cher à entretenir et comprend encore de nombreuses erreurs
  • Le F/A-18 E/F n'est plus commandé depuis 2021. Cependant, en 2022, le Congrès a rajouté 12 appareils supplémentaires. L'US Navy remets donc une nouvelle proposition sans aucun Super Hornet.
  • Une volonté globale d'augmenter les fonds pour les appareils en cours de développement : B-21 Raider, NGAD, etc.

Globalement, le nombre de commande passe de 206 drones ou avions en 2021 à 122 en 2023. Seulement cinq appareils voient leur commande augmenter ou stagner :

  • F-15 EX, le grand gagnant du budget 2023, qui voit ses commandes doubler (12 en 2021, 24 en 2023)
  • MQ-25, passe de 0 (2021) à 4 drones commandés (2023)
  • MQ-4C, qui passe de 1 drone en 2021 à 3 drones commandés pour 2023
  • E-2D et KC-130J, qui ne voient aucune modification par rapport à 2021 (5 E-2D et 5 KC-130J commandés).
Comparaison des commandes entre 2021 et 2023.jpg
Comparaison des commandes de drones et d'avions entre 2021 et 2023.jpg © Air&Cosmos, Gaétan Powis
Comparaison des commandes entre 2021 et 2023.jpg

... une diminution de certains avions en service...

Le budget concerne aussi la mise à la retraite de certains appareils. C'est le cas pour 15 AWACS E-3 Sentry basés sur la base aérienne de Tinker (Oklahoma, États-Unis). Ce n'est pas une mise à le retraite complète de la flotte de Sentry mais plutôt une préparation pour l'arrivée de son remplaçant. L'USAF disposera encore de 12 Sentry à Tinker et 4 positionnés entre les bases d'Elmendorf (Alaska, États-Unis) et Kadena (Kyushu, Japon). L'Armée de l'air a annoncé que le départ de ces avions ouvrira surement un trou dans les capacités de surveillance du ciel mais que ce problème ne sera pas insurmontable : le Secrétaire de l'Air Force a annoncé que son remplaçant allait prochainement être annoncé. De nombreuses pistes laissent à penser que ce sera le E-7 Wedgetail (voir l'article centré sur ce sujet).

L'USAF devrait aussi se séparer à terme des A-10 dans les cinq à six ans malgré leur récente rénovation et les échecs du F-35 en CAS. Les E-8 doivent aussi quitter le service actif ainsi que les plus vieux ravitailleurs KC-135 qui seront remplacés par les KC-46. 

Plus étonnant encore, l'Air Force voudrait se séparer de 33 F-22, ramenant la flotte totale à 153 Raptor en service. Il s'agit avant tout d'appareils aux standards Block 20, dédiés à l'entrainement uniquement. Des appareils en première ligne les remplaceront pour l'entrainement des pilotes de F-22 mais ils pourront, au besoin, soutenir les autres F-22 en gardant une capacité de combat.

Avions supprimés USAF 2023.jpg
Avions supprimés USAF 2023.jpg © Air&Cosmos, Gaétan Powis
Avions supprimés USAF 2023.jpg

... et une augmentation du RDT&E

La diminution des commandes permets aux différentes branches de débloquer des fonds pour la recherche, le développement, le test et l'évaluation d'appareils en service ou en cours de développement (RDT&E) :

  • B-21 Raider (2,7 milliards en 2021 et 3,2 milliards de dollars en 2023).
  • F-35A qui passe la barre du milliard (0,79 milliards en 2021 et 1,08 milliards en 2023)
  • F-35B et C qui passent aussi le milliard (0,75 milliards en 2021 et 1,01 milliards en 2023), soit un total de 2,09 milliards pour l'ensemble des F-35. Cette somme équivaut aux deux tiers des fonds alloués au B-21, démontrant encore une fois que le F-35 est toujours en plein développement.

A l'inverse, certains programmes voient leurs fonds diminuer suite aux retards. Par exemple, le VC-25B voit ses fonds diminuer de 46% (article expliquant les retards du futur remplaçant d'Air Force One).

RDT&E et commandes d’appareils.jpg
On voit très clairement que le développement des B-21 est le plus gros poste. A l'inverse, les F-35 A/B/C cumulent 2 milliards en développement malgré des commandes. © Air&Cosmos, Gaétan Powis
RDT&E et commandes d’appareils.jpg

Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité