1
Industrie
Vers la remotorisation des B-52
Vers la remotorisation des B-52
© US Air Force

| Antony Angrand

Vers la remotorisation des B-52

Le 19 mai 2020, l’US Air Force a publié un appel d'offres (request for proposals) pour remplacer les moteurs TF33 qui motorisent la flotte existante de bombardiers B-52H Stratofortress avec 608 nouveaux moteurs. Les Stratofortress doivent rester en service jusqu'en 2040 au moins, voire 2050.

608 nouveaux turboréacteurs...

Le 19 mai 2020, l’US Air Force a publié un appel d'offres (request for proposals) pour remplacer les moteurs TF33 qui motorisent la flotte de bombardiers B-52H Stratofortress avec 608 nouveaux moteurs, dans le cadre d’un contrat d’une durée pouvant aller jusqu’à 17 ans. La demande ne donne pas de montant en dollars pour le contrat, mais l'Air Force avait précédemment estimé le coût à 1,4 milliard de dollars de l’exercice 2019 à l’exercice 2023. Actuellement 76 B-52H sont en service, dont le plus récent a été construit dans les années 1960. L'US Air Force prévoit les maintenir en service jusqu’en 2050. Le dernier moteur TF33 a été construit en 1985.

... Pour le vénérable B-52H

L’effort de remotorisation (officiellement le Programme de remplacement des moteurs commerciaux, ou CERP) était prévu depuis un certain temps, puisque la Force aérienne avait annoncé son intention de prolonger le service des B-52 dans au moins les années 2040, et avait tenu une journée de l’industrie le 12 décembre 2017, afin de partager l’information et de solliciter les fournisseurs pour le programme. 

Moins de consommation, plus de fiabilité 

La sollicitation exige des moteurs qu'ils soient des dérivés militaires des moteurs commerciaux existants. Étant donné que les huit moteurs de chaque B-52 doivent être remplacés par huit nouveaux moteurs (par opposition, peut-être, quatre moteurs plus grands), les candidats attendus sont des variantes de moteurs actuellement utilisés pour les avions d’affaires et les avions de ligne régionaux, comme ceux-ci se rapprochent le mieux de la taille physique des TF33 à remplacer tout en offrant un rendement  considérablement améliorée. Les principaux objectifs du CERP sont de réduire les coûts liés à la consommation de carburant de la flotte B-52 tout en augmentant la fiabilité.

Du CF34 au BR725 et PW800

Les moteurs à l’étude fournissent une poussée similaire aux TF33 existants, mais sont basés sur des conceptions beaucoup plus récentes. En outre, comme leurs versions commerciales sont en service actuel dans le monde entier, ils peuvent être pris en charge plus facilement en utilisant l’infrastructure logistique commerciale. La plupart des équivalents commerciaux du TF33 ont été retirés du service. Les fournisseurs potentiels avaient déjà exposé leurs moteurs candidats lors de conférences publiques, et on pense qu’ils comprennent GE Aviation, offrant des variantes des moteurs CF34 et Passport; Rolls-Royce proposant un BR725 modifié et Pratt et Whitney avec un PW800 militarisé. Les propositions doivent être faites à la Force aérienne d’ici le 22 juillet 2020, et le contrat sera attribué en juin 2021. Les moteurs initiaux doivent être livrés dans les 18 mois suivant la commande.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription