0
Espace
Une nouvelle méthode de mesure de l'enneigement par satellite
Une nouvelle méthode de mesure de l'enneigement par satellite
© CESBIO/Simon Gascoin

| Pierre-François Mouriaux

Une nouvelle méthode de mesure de l'enneigement par satellite

Les chercheurs de trois laboratoires toulousains du CNRS et la startup toulousaine GeoFalco ont mis au point une nouvelle méthode de mesure par satellite de la hauteur de neige en montagne.

Une nouvelle méthode de mesure par satellite de la hauteur de neige en montagne vient de voir le jour à Toulouse. Elle a été mise au point par une équipe de chercheurs issus du Centre d’études spatiales de la biosphère (Cesbio), du laboratoire Géographie de l’environnement (Geode) et du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos), tous basés à Toulouse et affiliés au CNRS, en association avec la startup toulousaine GeoFalco, spécialisée dans la production de données géographiques.

S'appuyant des images optiques de haute résolution (70 cm) fournies par les satellites d'observation français Pléiades et ne nécessitant aucune donnée de terrain, la méthode a été validée dans les Pyrénées ariégeoises. Elle a permis la production d'une carte de hauteur des neiges de 2 m de résolution, avec une précision de l'ordre du décimètre. Elle fait apparaître des structures spatiales très similaires à celles obtenues à l'aide de drones, tandis que les chercheurs ont pu estimer le volume de neige présent avec une erreur acceptable : il représentait l'équivalent du volume d'eau présent dans 4 000 piscines olympiques ou environ seize heures de débit de la Garonne à Toulouse.

Cette nouvelle technique, qui peut être automatisée et appliquée à n'importe quel site, même peu accessible, ouvre la voie à de nombreuses applications.

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription