0
Défense
Un vol marathon pour les Rafale et le Phénix © Emmanuel Huberdeau

| ehuberdeau

Un vol marathon pour les Rafale et le Phénix

Deux Rafale accompagnés du premier A330 MRTT Phénix de l'armée de l'Air ont réalisé un vol marathon entre la Réunion et la Métropole. Ils ont ainsi démontré les capacités de projection de puissance a longue distance de la force aérienne française.

L'île de la Réunion est connue pour sa diagonale des fous, l'un des trails les plus durs au monde. C'est pourtant pour réaliser un marathon que deux Rafale et un A330 MRTT de l'armée de l'Air ont décollé jeudi 17 janvier 2019 au matin de Saint Denis. 

Les trois appareils ont effectué un vol sans escale pour rallier la métropole en longeant la côte est de l'Afrique, puis en survolant la mer Rouge et la Méditerranée. Une route de plus de 9 000 km. Soit près de 12 heures de vol. Un record de durée de vol pour le chasseur de Dassault. Les deux Rafale de la base de Saint Dizier ont ainsi approché les limites d'endurance de leurs équipages et de leur mécanique. L'objectif était notamment de démontrer les capacités d'action à longue distance du couple Rafale / ravitailleur de l'armée de l'Air.

Cinq ravitaillements en vol ont été nécessaires pour permettre aux Rafale de rallier la France métropolitaine. Ayant embarqué du frêt et des passagers, l'Airbus A330 MRTT ne pouvait emporter suffisamment de carburant pour effectuer l'ensemble des ces ravitaillements. Un C-135 a donc décollé de Djibouti pour ravitailler deux fois les Rafale au dessus de la Mer Rouge. Un troisième ravitailleur a participé à la mission en décollant depuis Istres pour effectuer le dernier ravitaillement.

Pour démontrer qu'ils restent opérationnels après plus de 11 heures de vol, les Rafales ont participé à un exercice tactique a leur arrivée au dessus de la métropole. Les deux Rafale devaient réaliser une mission de pénetration et simuler le tir d'un missile ASMPA tandis que d'autre appareils ayant décollés de Saint Dizier tentaient de les intercepter. Le Phénix s'est lui posé sur la base d'Istres. 

Si tous les appareils ayant participé à cette mission provenaient des Forces Aériennes Stratégiques, ce type de mission à très long rayon d'action pourrait aussi être réalisé par des Rafale monoplaces. En Avril 2018, le raid réalisé en Syrie à l'occasion de l'opération Hamilton comprenait par exemple des Rafale C et B.

Le vol a aussi permis de poursuivre les expérimentation en cours sur l'A330 MRTT Phénix. Celle-ci sont continues depuis sa réception en octobre 2018. Des équipes du Centre d'Expertise Aérien Militaire (CEAM) et de la Direction Générale de l'Armement (DGA) étaient à bord pour recueillir des données sur ce vol. Les systèmes de communication à longue portée du Phénix ont ainsi été testés.  

A330 MRTT Airbus Dassault Rafale

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription