0
Espace
Un étage « éprouvé en vol » pour SES 10
Un étage « éprouvé en vol » pour SES 10
© Airbus Defence and Space

| Pierre-François Mouriaux

Un étage « éprouvé en vol » pour SES 10

Le satellite SES-10 de l'opérateur de satellites de télécommunications SES sera, d’ici la fin de l’année, le premier à être lancé par un lanceur Falcon 9 de SpaceX dont le premier étage a déjà volé.

L’information, qui circulait déjà depuis plusieurs semaines, a été officiellement divulguée ce matin par l’opérateur luxembourgeois, premier opérateur de satellites commerciaux à avoir utilisé les services de SpaceX pour un lancement vers l’orbite de transfert géostationnaire (mise à poste de SES-8 le 3 décembre 2013 à l’occasion du vol F7) : son satellite de télécommunications SES-10 sera mis à poste au quatrième trimestre de l’année par un lanceur Falcon 9 dont le premier étage a déjà été « éprouvé «en vol », selon l'expression employée par SES et SpaceX.

Construit par Airbus Defence and Space sur la base d’une plateforme Eurostar 3000, SES-10 est équipé de 55 répéteurs en bande Ku. Il utilisera un système de propulsion chimique pour ses manœuvres initiales puis, une fois sur orbite, essentiellement un système électrique à plasma. Il sera positionné à 67° W, au-dessus de l’Amérique Latine, en remplacement des satellites AMC 3 et 4, respectivement en poste depuis septembre 1997 et novembre 1999.

« Après avoir été le premier opérateur de satellites commerciaux à lancer avec SpaceX en 2013, nous sommes très heureux d'être à nouveau le premier client à voler sur la première mission de SpaceX utilisant une fusée éprouvée en vol. Nous croyons que les fusées réutilisables vont ouvrir une nouvelle ère dans les vols spatiaux, et rendre l'accès à l'espace plus efficace en termes de coûts et de gestion des agendas, a déclaré Martin Halliwell, responsable de la technologie chez SES. Ce nouvel accord conclu avec SpaceX illustre une nouvelle fois la foi que nous avons dans leur expertise technique et opérationnelle. Les vérifications nécessaires effectuées par l'équipe de SpaceX tout au long de la conception et des essais pour la mission du lanceur de SES-10 nous donnent entière la confiance dans le fait que SpaceX est capable de lancer notre premier satellite SES dédié à l'Amérique latine. »

« Relancer une fusée qui a déjà livré un vaisseau spatial sur orbite est une étape importante sur le chemin de la réutilisabilité complète et rapide, a déclaré Gwynne Shotwell, présidente et chef de l'exploitation de SpaceX. SES a été un fervent partisan de l'approche de SpaceX pour la réutilisabilité au fil des ans, et nous sommes ravis que la première une fusée éprouvée en vol embarque SES-10. »

Parmi les étages « d’occasion » disponibles chez SpaceX pour ce vol historique, il semble que le choix se porte sur celui qui a servi le 8 avril dernier pour l’envoi de la capsule Dragon CRS-8 vers l’ISS (vol F23).

 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription