0
Espace
Un quatrième client pour le vol de démonstration du SSMS
Un quatrième client pour le vol de démonstration du SSMS
© DR

| Pierre-François Mouriaux

Un quatrième client pour le vol de démonstration du SSMS

Arianespace a annoncé le 31 mai un nouveau contrat pour son système de lancements multiples SSMS, qui sera inauguré sur le lanceur Vega en 2019.

Afin de répondre aux besoins de lancement de microsatellites, dont le marché connait une croissance vertigineuse, le constructeur italien Avio, responsable du développement des lanceurs légers européens Vega et Vega C, développe actuellement le dispenseur modulaire en fibre de carbone SSMS (Small Spacecrafts Mission Service), dédié au lancement multiple de microsatellites –jusqu’à 9 satellites de 100 à 150 kg en position haute, et des conteneurs pouvant emporter jusqu’à 72 nanosatellites en position basse. Il s’agit d’un programme lancé par l’Agence spatiale européenne en 2016, auquel contribue également la Commission européenne.

 

Quatre contrats en deux mois.

Pour le vol inaugural du système SSMS, prévu au deuxième trimestre 2019 sur un lanceur Vega mis en œuvre depuis le Centre spatial guyanais, trois contrats ont déjà été signés par Arianespace pour le lancement de grappes de microsatellites : un premier en avril dernier avec la société américaine Spaceflight Industries, et deux autres au début du mois de mai avec les sociétés italiennes D-Orbit et Sitael.

Vient donc de les rejoindre ISL (Innovative Space Logistics), la filiale chargée des services de lancement de la société néerlandaise ISIS (Innovative Solution In Space), qui a conçu le dispenseur Quadpack, capable de déployer plusieurs cubesats. Quadpack sera donc embarqué sur le vol inaugural du SSMS, mais le contrat signé avec Arianespace comprend plusieurs options : le lancement de plusieurs microsatellites et d’autres modules QuadPack à bord du premier vol du SSMS sur Vega, mais également sur des vols suivants.

« Ce choix démontre clairement que notre lanceur Vega et sa solution de lancement multiple innovante sont parfaitement adaptés aux besoins croissants du marché des petits satellites », a déclaré Stéphane Israël, président exécutif d’Arianespace, lors de la signature du contrat.

A ce jour, le dispenseur QuadPack d’ISIS a placé sur orbite plus de 270 nanosatellites, dont ceux du vol record embarquant 103 nanosatellites, en février 2017, à bord du PSLV indien.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription