0
Espace
Un nouveau lanceur « privé » chinois
Un nouveau lanceur « privé » chinois
© Weibo

| Pierre-François Mouriaux 194 mots

Un nouveau lanceur « privé » chinois

Développé par Zhongke Aerospace, le lanceur léger ZK 1A / Lijian 1 a fait son entrée en scène le 27 juillet, à l’occasion du vingt-cinquième lancement orbital chinois réussi de l’année.

Spin-off de l'Académie des sciences

Le microlanceur ZK 1A / Lijian 1 a été développé par Zhongke Aerospace, également appelée CAS Space, une société fondée fin 2018 au sein de l'Académie des sciences chinoise.

Mis en œuvre le 27 juillet à 4 h 12 UTC depuis la base de Jiuquan, en Mongolie intérieure, l’engin a réussi sa première mission, plaçant six petits satellites expérimentaux sur une orbite culminant à 510 km d’altitude, inclinée de 97,4° par rapport à l’équateur.

ZK 1A figurait parmi la trentaine de primo-microlanceurs annoncés dans notre article du 14 janvier dernier, consacré aux perspectives spatiales de 2022 (cf. Air & Cosmos n°2765).

 

Equivalent d’un lanceur Vega

ZK 1A se révèle être un nouveau lanceur léger, comparable au Vega européen en service depuis février 2012, alors qu’il a jusqu’à présent été annoncé comme un microlanceur.

Il est composé de quatre étages à propergol solide et mesure plus de 50 mètres de haut.

Sa masse totale au décollage est de 135 tonnes, et sa capacité d’emport est de 1,33 tonne.

Le lancement du 27 juillet marquait le 25e succès chinois de l’année (sur 26 tentatives), le 90e à travers le monde (sur 93 tentatives), et le 15e du seul mois de juillet (dont 4 chinois).


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité