0
Espace
Un nouveau lanceur iranien
Un nouveau lanceur iranien
© Ministère de la Défense iranien

| Pierre-François Mouriaux

Un nouveau lanceur iranien

Depuis le 1er février, la république islamique d'Iran dispose d’un nouveau lanceur spatial : Zoljanah.

Lancement inattendu

Baptisé Zoljanah, en hommage au cheval du petit-fils du prophète Mahomet, un nouveau lanceur iranien a pris son envol le 1er février, à la surprise générale.

L’horaire précis n’a pas encore été communiqué.

Le lancement a été officialisé à la télévision d'État, qui a diffusé des images du ministère de la Défense iranien.

Celles-ci montrent un décollage de jour, au milieu du désert ; il s’est probablement déroulé sur le centre spatial de Semnan, situé dans la province du même nom, au nord du pays.

 

Pas de passager à bord

Doté d’une propulsion hybride (deux étages à propergol solide et un étage à ergols liquides), l’engin affiche visiblement une hauteur totale de 25,5 m, pour une masse au décollage de 52 tonnes.

Il développerait une poussée de 740 kN au décollage, grâce au « plus puissant » moteur à propergol solide dont dispose l’Iran aujourd’hui.

Il serait ainsi capable de satelliser des charges utiles de 220 km à 500 km d’altitude.

Pour ce premier vol d’essai, Zoljanah a été lancé à vide.

 

Objectifs de recherche

L’acquisition d’une technologie facilement transférable au programme de missiles militaires géré par le Corps des gardiens de la révolution islamique (qui avaient lancé Nour, le premier satellite militaire iranien, en avril 2020) n’est pas sans poser question dans un contexte toujours tendu à propos de la question du nucléaire en Iran.

Aussi le porte-parole de l'unité spatiale du ministère de la Défense iranien a-t-il immédiatement précisé que le nouveau lanceur national poursuivait des « objectifs de recherche ».

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription