0
Espace
Un deuxième lanceur léger américain au tapis
Un deuxième lanceur léger américain au tapis
© ABL

| Pierre-François Mouriaux 441 mots

Un deuxième lanceur léger américain au tapis

Vingt-quatre heures après l’échec du LauncherOne de Virgin Orbit, le lanceur léger RS1 de la startup californienne ABL Space Systems a raté son vol inaugural.

Arrêt inopiné des moteurs

Le 10 janvier à 23 h 27 UTC, le lanceur léger RS1 de la startup californienne ABL Space Systems (fondée en 2017 à El Segundo) a décollé de la base de Kodiak, en Alaska, pour un premier vol de démonstration désigné Demo-1.

L’engin à deux étages embarquait deux cubesats 6U, VariSat

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


ABL Space Systems RS1 lanceurs légers et moyens Kodiak Echec en vol

Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité