0
Espace
Troisième échec spatial iranien de l’année © Planet via Middlebury Institute of International Studies

| Pierre-François Mouriaux

Troisième échec spatial iranien de l’année

Une explosion se serait produite pendant les préparatifs d’un lancement orbital de l’Agence spatiale iranienne. Une colonne de fumée a été repérée par des satellites américains.

L’Iran n’avait pas caché son souhait d’envoyer en cette fin de mois le petit satellite de télécommunications Nahid-1 (Vénus, en persan), et les préparatifs étaient suivis depuis l’espace par différents satellites, notamment américains.

Mais la tentative de lancement, a priori à l’aide du petit lanceur national Safir-1B, a visiblement été précédée le 29 août par une explosion sur le pas de tir de la base de Semnan, au nord du pays.

Les premières images satellite d’une épaisse fumée noire s’échappant du pas de tir, probablement quelques minutes après l’incident, ont été diffusées par la société Planet. Sa concurrente Maxar a ensuite fourni une vue plus rapprochée du site, montrant le lanceur toujours raccordé à la machinerie utilisée pour le transporter et l’ériger en vue du lancement.

 

Série noire.

« Cela ressemble à un accident lors de la préparation du lancement, a déclaré Michael Elleman, directeur du programme de politique de non-prolifération et de politique nucléaire à l'Institut international d'études stratégiques (International Institute for Strategic Studies). Il doit probablement s’agir d’un problème survenu lors de l’alimentation du lanceur, ou une pénurie d’électricité. »

L’Iran essuie ainsi son troisième échec spatial de l’année, après les pertes en vol des 15 janvier et 5 février. En 10 ans, certains observateurs du programme spatial de la république islamique ont identifié 6 échecs, sur 10 tentatives de lancements orbitaux.

Iran Safir Semnan Planet Maxar Technologies

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription