0
Espace
Trois satellites innovants commandés à Airbus © Airbus

| Pierre-François Mouriaux

Trois satellites innovants commandés à Airbus

Le constructeur européen va livrer trois nouveaux satellites géostationnaires de télécommunications à l’opérateur britannique Inmarsat. Ils inaugurent la plateforme OneSat, reconfigurable sur orbite.

C’est avec une triple commande que Nicolas Chamussy termine sa mission à la tête de la division Space Systems au sein d’Airbus : le 29 mai, il a signé à Londres un contrat avec l’opérateur Inmarsat pour la fourniture de trois nouveaux satellites géostationnaires de télécommunications, Inmarsat GX 7, 8 et 9.

Depuis le début de l’année, Airbus a ainsi remporté six des neufs compétitions ouvertes à la concurrence internationale, dont deux en partenariat avec Thales Alenia Space (pour les satellites espagnols SpainSat NG 1 et 2, annoncés le mois dernier) ; en trois ans, Nicolas Chamussy et son équipe ont décroché 10 contrats pour la construction de 15 satellites de télécommunications géostationnaires, un score exceptionnel vu l’état du marché ces deux dernières années.

 

Lancement de la plateforme OneSat.

Inmarsat GX7, 8 et 9 seront basés sur la nouvelle plateforme standard d’Airbus OneSat, toute électrique et dite « prête à l’emploi », car entièrement reconfigurable sur orbite. Ils seront équipés d’un système de traitement embarqué et d’antennes actives, qui leur permettra d’ajuster leur zone de couverture, leur capacité et leur fréquence de manière dynamique en temps réel.

La conception de cette plateforme innovante est basée sur une approche de standardisation, de modularité et de conception en fonction de la fabrication (design-to-manufacturing). Elle permet d’améliorer le rapport qualité/prix, de baisser les coûts, et de réduire les délais de livraison par rapport à un satellite de télécommunications classique.

 

Satisfécits.

« Ce nouveau contrat s’inscrit dans une longue tradition d’innovation conjointe entre Airbus et Inmarsat, se félicite Nicolas Chamussy. OneSat est une véritable technologie de rupture, aussi bien en matière de fabrication que d’exploitation, qui permet à Airbus de proposer à son client une solution adaptée au marché avec des coûts et des délais de mise en orbite réduits. »

Rupert Pearce, le président d’Inmarsat, insiste pour sa part sur la dimension partenariale très forte avec Airbus et son engagement sur la durée : « La grande flexibilité, le design extrêmement compact et la production rapide de OneSat répondent parfaitement à nos attentes pour la nouvelle génération de satellites GX. Ces nouveaux satellites soutiendront la croissance de nos services de mobilité Global Xpress, notamment pour desservir les régions à fort potentiel qui émergent dans le monde entier. Les satellites GX 7, 8 et 9 représenteront la prochaine évolution de la technologie HTS. Ils intégreront de nouvelles capacités extrêmement flexibles pouvant être déployées en très peu de temps, afin de faciliter la croissance rapide du trafic à partir de 2023. »

Airbus Defence and Space Inmarsat Nicolas Chamussy OneStar satellites de télécommunications

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription