2
Aviation Civile
Transavia se libère de ses entraves © Transavia

| HEGUY Jean-Baptiste

Transavia se libère de ses entraves

Un référendum lancé le 13 juillet dernier par le SNPL Air France concernant les projets d'accords de Transavia a recueilli 78,08% de votes positifs. Cela ouvre la voie à un développement de la low cost d'Air France qui ne sera plus limité dans sa flotte.

L'avenir de Transavia s'éclaircit. Après le lancement d'un référendum par le SNPL Air France concernant les projets d'accords de groupe Transavia et moyen-courrier Air France, le vote s'est achevé le 31 juillet. Les adhérents du syndicat principal de pilotes d'Air France ont approuvé les projets d'accords par 78,08% de votes positifs. Le taux de participation a atteint de 82,67%. 

"En approuvant cet accord majeur, les pilotes d'Air France manifestent leur intérêt et leur confiance dans la compagnie Transavia France, principal vecteur de croissance du moyen courrier dans le groupe", a déclaré Guillaume Gestas, président du SNPL Air France ALPA. 

En clair, ce résultat va notamment permettre à Transavia de se développer au delà de l'accord de périmètre de flotte de 40 avions, auparavant en vigueur. Et symboliquement, avec le changement à la tête du syndicat des pilotes, cette avancée positive confirme bien qu'un vent nouveau souffre sur Air France et sa filiale low cost. Rappelons qu'en 2014, un projet de développement de Transavia avait généré la plus grande grève de l'histoire d'Air France, qui avait généré un coût cumulé de 300 millions d'euros. 

Transavia SNPL

Répondre à () :


Captcha
Tardieu | 01/08/2019 09:46

j'aurais aimer avoir des informations sur le sort des autres catégories de personnels: navigants commerciaux et personnels au sol, en avez vous?

Toto | 01/08/2019 12:07

Ils se mettent une main devant et une main derrière.

| Connexion | Inscription