0
Espace
Thales Alenia Space va construire le satellite égyptien Nilesat 301 © Thales Alenia Space

| Pierre-François Mouriaux

Thales Alenia Space va construire le satellite égyptien Nilesat 301

Le constructeur franco-italien décroche sa troisième commande de l’année pour un satellite de télécommunications géostationnaire.

Après le satellite indonésien Satria l’été dernier et un nouveau satellite pour l’opérateur français Eutelsat le mois dernier, Thales Alenia Space décroche un nouveau contrat pour la fourniture d’un nouveau satellite de télécommunications géostationnaire, cette fois pour le compte de l’opérateur égyptien Nilesat, qui a déjà commandé trois satellites par le passé au constructeur franco-italien.

Basé sur la plateforme Spacebus 4000 B2 (4 tonnes au lancement), le satellite Nilesat 301 sera placé sur la position orbitale 7° Ouest, au cours du premier trimestre 2022.

 

Missions.

Durant au moins 15 ans, il viendra renforcer la mission du satellite Nilesat 201 (construit par Thales Alenia Space sur la même plateforme, et placé sur orbite par Ariane 5 en août 2010), pour des services en bandes Ku sur la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord. Il contribuera également à l’extension de fourniture de services de télécommunications et de radiodiffusion numérique directe dans ces mêmes fréquences pour deux nouvelles grandes régions africaines. Il permettra enfin d’offrir des services de connectivité à haut débit en bande Ka sur la totalité du territoire égyptien.

En plus de la conception, de la fabrication, des tests et de la recette en orbite du satellite, Thales Alenia Space fournira deux centres de contrôle du satellite, au Caire et à Alexandrie.

Contrat Thales Alenia Space satellites de télécommunications Egypte Nilesat 301

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription