0
Espace
L’Indonésie choisit Thales Alenia Space pour fournir le satellite Satria © Thales Alenia Space

| Pierre-François Mouriaux

L’Indonésie choisit Thales Alenia Space pour fournir le satellite Satria

Le constructeur franco-italien a été retenu pour concevoir et assembler un puissant satellite de télécommunications pour le compte du consortium indonésien PSN. Lancement prévu fin 2022.

L’heure doit être au soulagement chez Thales Alenia Space : quinze mois après la commande par Eutelsat du satellite à large bande Konnect VHTS, l’industriel vient de décrocher son cinquième contrat depuis octobre 2015 pour la maîtrise d’œuvre d’un satellite de télécommunications géostationnaire, basé sur la plateforme tout-électrique Spacebus Neo (après Eutelsat Konnect, Syracuse 4A, SES 17 et Eutelsat Konnect VHTS).

Le satellite Satria, qui devrait être lancé au quatrième trimestre 2022 vers la position 146° E, sera exploité durant 15 ans par l’opérateur de satellite indonésien PSN (Pasifik Satelit Nusantara), pour le compte de Kominfo, le Ministère indonésien de la communication et de la technologie de l’information.

Pour l’exécution du projet, la société SNT (Satelit Nusantara Tiga) a été créée, associant PSN et d’autres actionnaires.

 

Accélérateur d'accès égalitaire.

Ce satellite VHTS (Very High Throughput Satellite), équipé d'un processeur numérique de cinquième génération et fonctionnant en bande Ka, sera le plus puissant relai géostationnaire opéré sur la région asiatique : il sera capable de transmettre plus de 150 Gb/s sur l’ensemble du territoire indonésien, réduisant la fracture numérique et contribuant au développement des infrastructures numériques.

Pas moins de 145 000 zones (dont 90 000 écoles, 40 000 hôpitaux et bâtiments publics, ainsi que des sites gouvernementaux régionaux), non reliés aujourd’hui par des infrastructures satellitaires ou terrestres existantes, devraient ainsi être connectées.

 

Équipements sol et formation.

Le contrat prévoit que Thales Alenia Space fournisse également deux centres de contrôle du satellite (principal et de secours), les stations de télécommande et de télémesure, et le segment sol de mission associé à la charge utile.

Par ailleurs, le constructeur franco-italien mettra en place un programme complet de formation pour les ingénieurs indonésiens, dont une partie sera accueillie à Cannes et à Toulouse pendant le développement du programme.

Indonésie Thales Alenia Space Spacebus Neo PSN Satria

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription