0
MRO
SITA officialise une alliance MRO, fondée sur la "blockchain" © SITA

| HEGUY Jean-Baptiste

SITA officialise une alliance MRO, fondée sur la "blockchain"

Selon une étude de PwC (PricewaterhouseCoopers), l'utilisation de la blockchain pourrait augmenter les revenus de l'industrie aérospatiale et parallèlement, réduire les coûts MRO à l'échelle mondiale d'environ 5%.

La société informatique spécialisée SITA et plusieurs acteurs de l'industrie du transport aérien viennent d'officialiser leur volonté de créer une alliance MRO, fondée sur la technologie "blockchain" pour suivre, tracer et enregistrer les pièces d'avions. Rappelons qu'une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

Cette nouvelle alliance compte différents acteurs de la MRO, de la logistique et des compagnies aériennes. Autour de SITA, on trouve ainsi Bolloré Logistics, Cathay Pacific, Flydocs, HAECO Group, Ramco Systems, Willis Lease Finance Corporation. L'alliance a été pour la première fois évoquée en 2019 lors d'un événement du groupe HAECO. Au cours des prochains mois, la nouvelle alliance MRO présentera une POC (Proof of Concept) garantissant la viabilité quant à l'utilisation de la blockchain pour suivre et enregistrer numériquement les mouvements et l'historique de maintenance des pièces auprès d'un grand nombre d'acteurs. Sont notamment concernés les compagnies aériennes, les constructeurs et fabricants d'équipements d'origine tels que les motoristes, les fournisseurs de logistique et les prestataires de service de maintenance. 

Chaque année la MRO traite 25 milliards de pièces. On dénombre 20 000 fournisseurs, couvrant 144 000 vols par jour, pour un marché global représentant environ 100 milliards de dollars chaque année. D'après une récente étude de PwC (PricewaterhouseCoopers), l'utilisation de la technologie de la blockchain pourrait augmenter les revenus de l'industrie aérospatiale de 4%, soit 40 milliards de dollars, tout en réduisant les coûts MRO à l'échelle mondiale d'environ 5%, soit 3,5 milliards de dollars. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription