1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© Comité International Olympique
22/08/2016 16:22 | Par Pierre-François Mouriaux

SES médaille d'or aux JO de Rio

Alors que s'achève la 31e édition des Jeux olympiques d'été à Rio et que chacun compte son lot de médailles, l'opérateur de satellites de télécommunications luxembourgeois SES annonce une utilisation record de sa capacité satellitaire.

1 945 épreuves durant trois semaines, 7 000 heures de contenus, cinq milliards de téléspectateurs dans 220 pays, un chiffre d'affaires de 3,5 Md€... : les JO de Rio -les premiers à s'être tenus sur le continent sud-américain- ont non seulement constitué le plus grand rendez-vous sportif du monde, mais également la plus vaste opération de production audiovisuelle au monde, devant la Coupe du monde de football et probablement le Tour de France .

Pour l'opérateur de satellites de télécommunications luxembourgeois SES, l'événement s'est traduit par une utilisation record de sa capacité satellitaire par rapport aux précédentes éditions : 23 000 heures ont été réservées par ses télédiffuseurs et distributeurs de contenus en Amérique, Europe, Asie et Afrique. Quatre de ses satellites ont ainsi été mis à contribution : NSS-806, SES-4, NSS-7 et SES-3.

Richard Lamb, responsable des utilisations occasionnelles chez SES, a commenté cette demande historique : « SES fournit de la capacité pour les Jeux Olympiques depuis 2000 et nous nous réjouissons que la demande pour les Jeux de Rio dépasse fortement celle des précédentes éditions. Pour la toute première fois, nous utilisons davantage de capacité, sur plus de satellites, pour retransmettre plus d’heures d’événements sportifs et de couverture de l’actualité des Jeux à un public véritablement mondial. Cette demande record démontre que les télédiffuseurs continuent de considérer le satellite comme un moyen idéal et rentable de diffuser en direct des événements sportifs avec des images d’excellente qualité à destination de millions de téléspectateurs à travers le monde. »

Par ailleurs, Yiannis Exarchos, le directeur général des Services olympiques de radio-télévision (OBS), note que les Jeux de Rio sont « les premiers JO massivement digitaux de l'histoire, où leur visionnage sur Internet aura été aussi important que sur les chaînes de télévision », constatant des chiffres « vraiment énormes, pas seulement en terme de nombre de personnes, mais aussi de temps et de nombre de connections grâce à la prolifération des tablettes et smartphones. »

De nouveaux records sont à attendre à Tokyo en 2020...

 

satellites de télécommunications SES Communication par satellite DGA DRONE filière drones Onera Université de Technologie de Compiègne

Répondre à () :

| Connexion | Inscription