advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Défense
Scandale outre-Rhin
Scandale outre-Rhin
© U.S. Department of Defense

| BOQUET Justine

Scandale outre-Rhin

Suite à un rapport secret paru aux Etats-Unis sur l'utilisation des drones américains comme arme de guerre, il a été révélé que la base de l'US Air Force de Ramstein, en Allemagne, est utilisée pour les contrôler.

C'est en Allemagne, à la base aérienne de l'US Air Force de Ramstein que se trouve l'antenne permettant aux américains de communiquer, depuis la base de Creech au Nevada, avec leurs appareils situés dans les pays où ils sont militairement engagés (Yémen, Somalie, Afghanistan...). Les ordres de commande sont transmis à l'Allemagne depuis le Nevada par un câble en fibre optique. L'antenne est aussi utilisée dans le cadre de frappes effectuées avec les drones Predator et Reaper.

Ramstein constitue une des plus grandes bases américaines en dehors du territoire étatsunien avec plus de 16 000 personnes qui y sont employées. Parmi eux, des escadrons de l'US Air Force peuvent coordonner les différents signaux à destination des drones, aussi bien pour des missions de surveillance que des frappes.

Cette base représente un intérêt certain pour les Etats-Unis qui ont eux même reconnu son importance. Les programmes de drones américains pourrait subir une dégradation importante s'ils venaient à quitter Ramstein. Les Américains devraient alors trouver une autre base dans la même région ou bien déplacer leur personnel à proximité des pays visés par ces attaques. Cette base est d'autant plus nécessaire que les Etats-Unis mène une politique extérieure fondée sur un usage croissant des drones.

Face au tollé que cette affaire a déclenché outre-atlantique comme outre-Rhin, l'Allemagne a rappelé qu'elle avait le droit de poursuivre « toute offense criminelle contre la loi internationale... même quand l'infraction est commise à l'extérieur du pays et sans lien avec l'Allemagne ». De son côté Barack Obama a déclaré « Nous n'utilisons pas l'Allemagne comme un point de lancement pour nos drones ».

Les américains sont aussi présents dans la ville de Wiesbaden qui accueille le centre technologique européen (ETC). Il est relié par liaison de données avec la base aérienne de Bagram en Afghanistan et à la NSA (Géorgie) par une connexion fibre optique.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription