0
Défense
Reportage : Les derniers jours en mer du SEM
Reportage : Les derniers jours en mer du SEM
© Emmanuel Huberdeau

| ehuberdeau

Reportage : Les derniers jours en mer du SEM

Voilà c’est fini. La carrière embarquée du Super Etendard Modernisé de la Marine Nationale a pris fin le 16 mars 2016 au large de Toulon. Le SEM n°1, piloté par le commandant de la flotille 17F a été catapulté aux ordres du commandant du porte-avions « Charles de Gaulle » muni pour l’occasion de son sabre en lieu et place du traditionnel drapeau vert des chiens jaunes.

Huit SEM de la 17F ont embarqué pour la mission "Arromanche 2", de novembre 2015 à mars 2016. Cinq appareils sont allés jusqu’au bout des opérations. Un SEM a en effet été endommagé durant la mission, lors d’un appontage (Le pilote est en bonne santé). Sa remise en état a été jugée inutile à quelques semaines de son retrait du service actif. Deux autres appareils sont arrivés au bout de leur potentiel, leur dernier vol aura été le transit vers la terre.

Au sein du groupe aérien embarqué (GAé), les SEM ont pleinement participé à la campagne aérienne contre Daesh. L’amiral Crignola, commandant du groupe aéronaval (GAN) a annoncé que le chasseur conçu par Dassault a réalisé environ le tiers des missions de bombardement du GAé. Le taux de disponibilité de 88 % du SEM a été particulièrement appréciable pour un avion en fin de vie.

Les pilotes, les mécaniciens et les équipes du porte-avions sont émus par cette fin de carrière, mais pas nostalgiques. Le passage au Rafale apparait comme un évidence tant les capacités de ce chasseur de nouvelle génération sont décuplées par rapport au SEM. Tous retiendront la robustesse et la fiabilité du SEM. Conçu pour la mise en œuvre du missile antinavires AM-39 Exocet, le SEM est parfaitement adapté au vol basse altitude, au ras des flots, son radar a également été optimisé pour cette mission.

Malgré ce dernier catapultage, la carrière du SEM n’est pas encore totalement terminée. Les cinq appareils encore en état de vol ont rejoint Landivisiau. Les équipages de la 17F vont continuer à s’entrainer jusqu’au 12 juillet, date officielle de retrait de l’appareil. Cette période permettra notamment de qualifier des pilotes aux rôles de chef de patrouille et de sous chef de patrouille avant leur transformation sur Rafale.

Fruit du hasard, le premier SEM livré à la Marine, "l'As" fait partie des derniers appareils en service
Fruit du hasard, le premier SEM livré à la Marine, "l'As" fait partie des derniers appareils en service © Emmanuel Huberdeau
Fruit du hasard, le premier SEM livré à la Marine, "l'As" fait partie des derniers appareils en service
Avec le retrait du SEM, le Rafale devient le seul chasseur de l'Aéronavale.
Avec le retrait du SEM, le Rafale devient le seul chasseur de l'Aéronavale. © Emmanuel Huberdeau
Avec le retrait du SEM, le Rafale devient le seul chasseur de l'Aéronavale.
Le chaos du hangar du "Charles de Gaulle" n'est qu'apparent. Chaque avion est rangé en fonction du degrés de maintenance a effectuer
Le chaos du hangar du "Charles de Gaulle" n'est qu'apparent. Chaque avion est rangé en fonction du degrés de maintenance a effectuer © Emmanuel Huberdeau
Le chaos du hangar du "Charles de Gaulle" n'est qu'apparent. Chaque avion est rangé en fonction du degrés de maintenance a effectuer
La veille du dernier jour du SEM à bord, quatre pilotes gratifient l'équipage du "Charles de Gaulle" d'un vol en formation
La veille du dernier jour du SEM à bord, quatre pilotes gratifient l'équipage du "Charles de Gaulle" d'un vol en formation © Emmanuel Huberdeau
La veille du dernier jour du SEM à bord, quatre pilotes gratifient l'équipage du "Charles de Gaulle" d'un vol en formation
Un beau losange dans le ciel de Méditerranée
Un beau losange dans le ciel de Méditerranée © Emmanuel Huberdeau
Un beau losange dans le ciel de Méditerranée
Le SEM est le dernier appareil embarqué à bord du "Charles de Gaulle", catapulté à l'aide d'une élingue
Le SEM est le dernier appareil embarqué à bord du "Charles de Gaulle", catapulté à l'aide d'une élingue © Emmanuel Huberdeau
Le SEM est le dernier appareil embarqué à bord du "Charles de Gaulle", catapulté à l'aide d'une élingue
15 mars 2016 : l'un des derniers catapultages.
15 mars 2016 : l'un des derniers catapultages. © Emmanuel Huberdeau
15 mars 2016 : l'un des derniers catapultages.
Avant les derniers catapultages le 16 mars, il y a eu les derniers appontages le jour précédent
Avant les derniers catapultages le 16 mars, il y a eu les derniers appontages le jour précédent © Emmanuel Huberdeau
Avant les derniers catapultages le 16 mars, il y a eu les derniers appontages le jour précédent
Le dernier catapultage du SEM n°51
Le dernier catapultage du SEM n°51 © Emmanuel Huberdeau
Le dernier catapultage du SEM n°51
Le SEM n°1 se présente pour la dernière fois au catapultage
Le SEM n°1 se présente pour la dernière fois au catapultage © Emmanuel Huberdeau
Le SEM n°1 se présente pour la dernière fois au catapultage

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription