2
Espace
Rapprochement des opérateurs de satellites Eutelsat et OneWeb
Rapprochement des opérateurs de satellites Eutelsat et OneWeb

| Pierre-François Mouriaux 244 mots

Rapprochement des opérateurs de satellites Eutelsat et OneWeb

L’opérateur français et les actionnaires clés de l’opérateur indo-britannique ont officialisé le 26 juillet la signature d’un protocole d'accord dans une opération par échange d’actions.

Un rapprochement démarré en avril 2021

En entrant l’an dernier dans le capital de l’entreprise indo-britannique OneWeb dédiée à l’internet global, à hauteur de 22,9 %, l’opérateur français de télécommunications par satellite Eutelsat était devenu son deuxième plus gros investisseur, derrière le groupe indien Bharti Global.

Contre toute attente, Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, s’en était offusqué (cf. Air & Cosmos n°2738).

 

Naissance d’un géant

A l’issue de discussions menées avec les actionnaires clés de OneWeb, un protocole d’accord a été signé pour un rapprochement par échange d’actions à 50/50 entre Eutelsat et OneWeb.

La transaction valorise OneWeb à 3,4 Md$, impliquant une valeur de 12 € par action Eutelsat.

Le groupe combiné compte ainsi devenir un « acteur mondial de premier plan » dans le domaine de la connectivité par satellite.

Il va désormais mener des activités complémentaires (OneWeb déployant une constellation de 648 satellites sur orbite basse, et Eutelsat disposant actuellement d’une flotte de 36 satellites géostationnaires), et ambitionne notamment de rivaliser avec la constellation Starlink de SpaceX.

 

Accueil glacial à la Bourse

Malgré le soutien des actionnaires stratégiques des deux entités, la confirmation de la rumeur de fusion, le 25 juillet au matin par Eutelsat, a entraîné une sévère chute de la valeur du titre de cette dernière à la Bourse de Paris : près de 18 %.

Comment expliquer ce recul ?

Les investisseurs sont-ils sceptiques au sujet d’un système de télécommunications multi-orbites, que vise pourtant Eutelsat depuis longtemps ?

Sont-ils frileux face à une répartition parfaitement équitable ?


Répondre à () :

| 26/07/2022 12:26

Un investisseur recherche un rendement le plus élevé possible et pas un rendement partagé équitablement... Le problème est l’échange par action à 50/50. Ceux qui ont eu l’idée d’investir dans Intelsat viennent de perdre quasiment 18% de leur investissement. Plutôt gênant...

| 26/07/2022 22:35

Vous avez raison mais, en France, c’est comme ça que ça se passe. Dans 30 ans, en 2050, notre futur porte avions embarquera toujours des avions conçus en 1980... Je veux dire qu’il ne les embarquera que la moitié du temps. Heureusement, quand Tahiti sera envahi par les (faux) touristes chinois, nous avons atomiserons Pékin et les Chinois atomiseront La Ciotat. Nous n’avons pas de pétrole mais nous avons des idées (qui amusent le reste du monde...)

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité