0
Espace
Queqiao, le futur pont de Chang'e 4 © CAST

| Pierre-François Mouriaux

Queqiao, le futur pont de Chang'e 4

Avant d'envoyer la sonde Chang'e 4 se poser sur la face cachée de la Lune, la Chine vient d'expédier un relai de télécommunications vers le point de Lagrange L2 du système Terre-Lune.

Au départ appelée Chang’e 4 Relay, le satellite Queqiao (le pont de pies) de la Cast, la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine, va servir de relai de télécommunication à la mission Chang’e 4, qui sera déposé en novembre ou décembre prochains sur la face cachée de la Lune, avec notamment un petit rover de 120 kg.

Le lancement de Queqiao a été confié à une Longue Marche 4C (CZ 4C), mise en œuvre pour la première fois depuis le centre de Xichang. Il est intervenu dans la nuit du 20 au 21 mai.

D’ici une semaine, l’engin de 425 kg se placera à 65 000 km de la surface lunaire (point de Lagrange L2 du système Terre-Lune), dans la direction opposée de la Terre, et donc en visibilité permanente de la face cachée de notre satellite naturel. Il devrait ainsi fonctionner au moins 5 ans.

 

45e lancement de l’année.

Queqiao était accompagné de deux petits satellites jumeaux de 45 kg, Longjiang 1 et 2, conçus par l’université de Harbin. Capables de mesurer des signaux radio à très basse fréquence (entre 1 et 30 MHz), ils pourraient capter des phénomènes énergétiques issus des débuts de l’Univers.

Le lancement de Queqiao et de ses compagnons constituait le 45e lancement de l’année à travers le monde, et la 15e mission chinoise. La Chine partage ainsi la première place du podium avec les Etats-Unis, devant la Russie (7 lancements).

Chang'e 4 Chine Longue Marche Lune Queqiao

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription