1
Avions commerciaux
Pipistrel lance l'étude du Miniliner
Pipistrel lance l'étude du Miniliner
© Pipistrel

| Antony Angrand

Pipistrel lance l'étude du Miniliner

Pipistrel lance l'étude d'un concept d'avion régional d'une capacité de vingt places. Destiné à être utilisé sur des trajets n'excédant pas les 1 000 km, l'appareil bénéficiera d'une propulsion ayant recours à l'hydrogène. L'avionneur slovène prévoit une entrée en service vers 2028.

Miniliner, un avion régional de catégorie 20 sièges

Le constructeur aéronautique slovène, qui a certifié précédemment le premier monomoteur électrique, se lance désormais dans l'étude de concept d'un avion régional de type short haul sur des trajets n'excédant pas les 1 000 km. Baptisé Miniliner, cet appareil est un nouveau type d’avion zéro émission de la catégorie 20 sièges, qui sera capable de décoller à partir de pistes d'une longueur inférieure à 1 000 m et pourra utiliser les pistes en herbe communes aux petits aérodromes. " Ces avions ont donc le potentiel de perturber la mobilité aérienne, reliant des populations actuellement non desservies à des distances de 200 à 1 000 km, mais aussi de prendre en compte les services des petits aéroports vers les grands hubs", commente l'avionneur.

L'hydrogène plutôt qu'un turbopropulseur

Si plusieurs solutions de groupe motopropulseur sont en cours d’évaluation, Pipistrel favorise un système de propulsion reposant sur l'emploi d’hydrogène. "Les avions actuels de ce segment s’appuient sur des modèles vieux de 40 ans, alimentés par des turbopropulseurs bruyants et à forte intensité d’entretien. Le concept de Miniliner de Pipistrel permettrait une réduction du coût d’exploitation direct (DOC) de 30 à 40 %, même avec l’introduction de nouvelles technologies de propulsion zéro émission, de surveillance des émissions en temps réel et de technologies avancées d’automatisation du contrôle des vols", ajoute l'avionneur. 

Une entrée en service entre 2028 et 2030

Pipistrel vise un EIE (Entrée en service) de 2028-2030, car les concepts proposés visent à ne pas avoir recours à des investissements infrastructurels importants. 

Répondre à () :


Captcha
SOTTER | 18/02/2021 17:33

Super projet C'est le moyen de transport qui manquait pour les lignes transversales Je pense qu'il serait largement rentable sur une ligne Biarritz/Toulon en passant par Pau/Toulouse/Marseille/Toulon Il n'y a pas de TGV pour le faire, il n'y a que des trains d'une autre époque Je pense que ce type d'appareil serait une avancée considérable et en plus électrique donc écologique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription