0
Maintenance
MRO/MCO : l'Institut Evering joue sur la dualité de ses formations
MRO/MCO : l'Institut Evering joue sur la dualité de ses formations
© Evering

| Yann Cochennec

MRO/MCO : l'Institut Evering joue sur la dualité de ses formations

Face à la crise qui secoue la filière MRO, l'Institut d'ingénierie et de maintenance Evering peut jouer sur les applications duales de ses formations comme le montre la convention signée avec l'Armée de Terre et l'ALAT.

L'Institut Evering s'inscrit dans la durée

Né en 2019 sur les fondations de l'Institut de Maintenance Aéronautique (IMA), l'Institut Evering regroupe l'offre de formation de l'Université de Bordeaux et de Bordeaux INP dans les domaines de l'ingénierie et de la gestion du cycle de vie des systèmes aéronautiques. Des formations diplômantes aujourd'hui prises à revers par le séisme qui secoue le transport aérien et par contrecoup la filière maintenance civile depuis l'éclatement de la pandémie de covid-19 ou coronavirus. Les effectifs étudiants ont été réduit de moitié pour les promotions 2020 des différents cursus proposés afin d'anticiper les suites possibles de la crise actuelle. "Nous pourrons remonter le nombre d'étudiants assez vite si nécessaire. L'Institut Evering s'inscrit dans la durée", souligne Franck Cazaurang, directeur de l'établissement de formation.

Hangar du futur en 2025

Une chose est sûre, flotte mondiale d'avions de ligne amoindrie, voire rétrécie au sortir de la crise, la demande de maintenance sera toujours présente car elle répond à une réglementation extrêmement stricte et incontournable. Sans oublier le remplacement des personnels avec une pyramide des âges favorable aux jeunes générations. Par conséquent, les projets d'extension de l'Institut Evering sont toujours au programme, même si le calendrier a été un peu bousculé par la crise : ouverture en 2023 de l'extension des locaux actuels, puis en 2025 la construction du "hangar du futur". Un calendrier qui permettra à l'Institut d'être prêt au moment de la reprise du transport aérien.

L'intérêt des militaires

L'autre atout de l'Institut Evering est que les formations dispensées ont été dès le départ conçues en fonction leurs applications duales. L'Armée de Terre et l'ALAT ne s'y sont pas trompées comme l'illustre la convention signée en mars dernier et ce pour une durée de cinq ans. La collaboration porte sur trois domaines : le recrutement, la formation et l'innovation. Le dernier volet a pour objectif d'intéresser les étudiants d'Evering au processus de transition numérique des Armées et aux projets portés par l'Agence pour l'innovation de la Défense. Pour le reste, il s'agit de créer une osmose favorable aux recrutements par le biais du service volontaire, des stages, des contrats en alternance....

Plus dans le dossier MRO qui paraîtra le 23 octobre dans le numéro 2707 d'Air & Cosmos.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription