1
Aviation Civile
Malgré la concurrence, Air Tahiti Nui résiste bien
Malgré la concurrence, Air Tahiti Nui résiste bien
© Air Tahiti Nui

| HEGUY Jean-Baptiste

Malgré la concurrence, Air Tahiti Nui résiste bien

Malgré le renforcement de la compétition sur l'axe de Papeete (arrivée de Frenchbee sur Paris-San Francisco-Papeete et celle de United Airlines au départ des Etats-Unis), Air Tahiti Nui maintient sa position de leader vers la Polynésie et va renforcer ses fréquences.

Engagée depuis plusieurs années dans une véritable transformation, avec notamment le renouvellement total de sa flotte (5 A340-400 remplacés par quatre Boeing 787-9) maintenant totalement achevé depuis quelques mois, Air Tahiti Nui résiste très bien et valide son modèle économique face à un véritable de choc de renforcement de concurrence connu ces derniers mois, avec l'arrivée à Papeete de Frenchbee et de United Airlines notamment. Ce renforcement s'est traduit par une augmentation de capacités de 39% sur l'axe transatlantique entre 2017 et 2019 et de 20% vers Papeete. 

"Malgré cela, notre modèle a bien résisté. Nous maintenons notre position de leader sur l'axe Paris-Papeete, avec environ 50% de parts de marché. Mieux, nous avons retrouvé depuis le deuxième trimestre 2019 des niveaux de ventes entre Paris et Tahiti au niveau de 2017, l'année d'avant l'arrivée de la concurrence", explique Mathieu Bechonnet, directeur général délégué d'Air Tahiti Nui. Cette bonne performance est complétée par un volume de ventes significatif sur le transatlantique avec American Airlines, partenaire historique de la compagnie. 

L'introduction d'une classe économique premium a aussi permis de compenser en volumes et en recettes la réduction du nombre de siège en classe économique. "Nous avons su adapter notre grille tarifaire. Nous savions qu'il y avait une demande non satisfaite de certains passagers qui pouvaient mettre 300 euros de plus pour passer à l'éco premium et bénéficier d'un bien meilleur service. Cette introduction, ainsi que notre nouvelle classe affaires, nous permet aussi de développer le marché corporate", précise Mathieu Bechonnet. 

"Nous avons aussi bénéficier des excellentes performances du Boeing 787-9 qui nous apportent des économies d'exploitation encore plus importantes que celles que nous avions prévues, avec notamment des réductions de consommation de carburant de l'ordre de 20%", explique Mathieu Bechonnet. A l'arrivée, même si les chiffres 2019 ne sont pas encore totalement bouclés, la compagnie a annoncé qu'elle avait dépassé son budget de 5%. Pour l'année en cours, compte tenu de la bonne réponse du marché, elle prévoit d'augmenter ses capacités entre Tahiti et Paris, de l'ordre de 12%. "Nous allons être en basse saison à près de 5 fréquences par semaines, contre seulement 2 auparavant". 

Répondre à () :


Captcha
Dorian Tehahetua-jacob | 27/01/2020 08:22

Iaorana jai organisé un voyage en 2018 , nous étions 28. Avons fait un magnifique voyage Air Tahiti Nui dans nos coeurs. En juin nous quitons la France. Nous serions 4 pour aller vivre Bora Bora . J'espère que les prix des billets seront à notre porte feuilles. Bonne continuation. Manava.

| | Connexion | Inscription