0
Espace
L’opérateur de satellites Intelsat sous protection du Chapitre 11
L’opérateur de satellites Intelsat sous protection du Chapitre 11
© Intelsat

| Pierre-François Mouriaux

L’opérateur de satellites Intelsat sous protection du Chapitre 11

Fragilisé un bon moment, le géant américain espère rebondir après cette manœuvre comptable.

Restructuration financière

Le 13 mai, l’opérateur américain de satellites de télécommunications géostationnaires Intelsat et certaines de ses filiales (mais pas Intelsat General, au service des clients commerciaux, gouvernementaux et militaires américains) ont demandé à leur tour à être placés sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

L’objectif annoncé est de restructurer les finances par le biais d'un processus supervisé par un tribunal, tout en continuant à mener les activités ; pas question de faillite, il s’agit « d’ouvrir la voie à l'innovation et à la croissance futures ».

 

Des sommes colossales en jeu

Intelsat, dont la dette s’élève à 14,7 Md$, avait ignoré un paiement d’intérêts de 125 M$ dû le 15 avril.

Dans le cadre du déploiement de la 5G aux États-Unis, la société espère récupérer 4,87 Md$ en libérant rapidement 300 Mhz de spectre en bande C, mais doit auparavant dépenser plus de 1 Md$ en activités de compensation.

Cette mise sous protection intervient moins de sept semaines après la cessation de paiement de l’opérateur britannique OneWeb, avec qui un rapprochement avait été envisagé en février 2017, mais finalement abandonné.

La situation d’Intelsat ne remet visiblement pas en cause le lancement de son satellite Galaxy 30, prévu en juillet prochain sur la campagne VA 253 d’Ariane 5.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription