1
Industrie
Les Typhoon britanniques bénéficieront d'un radar Aesa
Les Typhoon britanniques bénéficieront d'un radar Aesa
© Airbus-Eurofighter

| Antony Angrand

Les Typhoon britanniques bénéficieront d'un radar Aesa

BAE Systems et Leonardo vont bénéficier d'un contrat de 317 millions de livres pour développer la nouvelle génération de radars destinés aux Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force.

Radar ECRS Mk2

Enfin, pourrait-on dire. Après les Eurofighter Typhoon allemands et espagnols -et bien après le Koweït et le Qatar chronologiquement- c'est au tour des Eurofighter Typhoon britanniques de faire le saut technologique. Un contrat de 317 millions de livres a été attribué à BAE Systems et Leonardo pour développer le radar AESA dit European Common Radar System Mark 2 (ECRS Mk2) destiné à équiper les Eurofighter Typhoons de la Royal Air Force. 

Des gains et fonctions attendus 

L’ECRS Mk2 est un radar de type MFA qui donnera aux Typhoons britanniques une capacité de guerre électronique de premier plan, en plus des fonctions radar traditionnelles, y compris l’attaque électronique à large bande. Il permettra aux pilotes de la RAF de localiser, d’identifier et de supprimer les défenses aériennes ennemies à l’aide d’un brouillage de grande puissance. Ils pourront ainsi engager des cibles tout en étant hors de portée des menaces et opérer à l’intérieur de la gamme des défenses aériennes adverses, en restant entièrement protégés partout.

Du mécanique à l'électronique 

Ce radar remplacera celui à balayage mécanique dont les Typhoons de la RAF sont actuellement équipés et assurera au Royaume-Uni la liberté de fournir de la puissance aérienne où et quand elle est nécessaire. Il permettra également aux Typhoon britanniques de se connecter à de futures armes à base de données pour lutter contre l’évolution rapide des défenses aériennes, en veillant à ce que les typhons britanniques puissent continuer à dominer l’espace de bataille pour les années à venir. Ce contrat permettra, sur le plan économique, de soutenir plus de 600 emplois hautement qualifiés dont plus de 300 sur le site de Leonardo à Edimbourg, sans parler des 100 spécialistes de la guerre électronique sur le site de l’entreprise à Luton ainsi que des 120 ingénieurs sur le site de BAE Systems dans le Lancashire. 

Répondre à () :


Captcha
L'amateur d'aéroplanes | 04/09/2020 07:30

Disponible vers quel année ?

| | Connexion | Inscription