0
Espace
Les projets lunaires américains dans la continuité des missions Apollo © Nasa

| Pierre-François Mouriaux

Les projets lunaires américains dans la continuité des missions Apollo

[Poisson d'avril] Les programmes Orion, SLS et LOP-G pourraient être rebaptisés à l’occasion des 50 ans des premiers pas sur la Lune.

Jim Bridenstine, l’administrateur de la Nasa, se réjouit de voir que les projets de retour sur la Lune ont le vent en poupe aux Etats-Unis, encouragés par un Donald Trump impatient et son vice-président Mike Pence qui demande un retour sur la Lune d’ici 2024, et alors que se profile le cinquantenaire des premiers pas sur la Lune, en juillet prochain.

Fin politique, l’ancien élu républicain n’hésite pas à inscrire ces projets dans la continuité du programme lunaire Apollo (1968-1972), effectuant un saisissant raccourci de l’histoire, et à promettre mer et monde.

La dernière proposition de Jim Bridenstine, qui a été dévoilée le 22 mars, lors d’une soirée de gala organisée au Georgia Aquarium d’Atlanta (Géorgie), ne manque pas de sel : les missions du vaisseau Orion MPCV (Multi-Purpose Crew Vehicle), auxquelles l’Europe est associée via la fourniture du module de service ESM, pourraient s’appeler… « Apollo » – leur comptage démarrerait à Apollo 18. De même, le lanceur lourd SLS (Space Launch System) pourrait devenir le « Saturn Launcher Six », et la station circumlunaire LOP-G (Lunar Orbital Platform-Gateway) pourrait être rebaptisée « Skylab II »…

[C'était l'un des trois poissons d'avril Espace 2019, merci à NB pour sa complicité]

50 ans Jim Bridenstine Lune Orion MPCV Programme Apollo

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription