0
Industrie
Leonardo teste son système MAIR sur hélicoptère © Leonardo

| Antony Angrand

Leonardo teste son système MAIR sur hélicoptère

Lancé en juin 2019 à l'occasion du Salon du Bourget, le MAIR, acronyme de Multiple Aperture Infra-Red (system) procure aux équipages d'aéronefs une couverture alerte missile sur 360°. Le système vient de faire l'objet d'un essai sur un hélicoptère.

Après son lancement en juin 2019 au Salon du Bourget, Leonardo a effectué avec succès le premier vol d'essai de son système infra-rouge à ouverture multiple (MAIR), qui fournit aux équipages une couverture sphérique d'alerte menace missile, de tir hostile (Hostile Fire Indication ou HFI), d'imagerie ainsi que de fonctionnalité recherche et suivi infrarouge (IRST). Le système MAIR a été installé sur un hélicoptère banc d'essai et a décollé de La Spezia sur la côte de l'Italie sur une trajectoire de vol aller-retour qui l'a emmené au-delà de Gênes. Pendant l'essai, le MAIR a fonctionné comme prévu et a été en mesure d'enregistrer des données tout au long du vol. D'autres vols auront lieu pour évaluer la suite complète des modes du MAIR. 

Ce système fonctionne en utilisant une série de capteurs infrarouges distribués (IR) pour fournir une couverture sphérique complète aux équipages d'aéronefs. Dans son mode d'avertissement de présence missiles, le MAIR est capable de détecter les missiles entrants et de les différencier des autres sources de chaleur, offrant une forte probabilité de détection et d'alerte précoce avec un faible taux de fausse alarme, même dans des environnements fortement encombrés. Ce niveau de performance est possible grâce aux techniques de traitement du MAIR qui s'appuient sur l'expérience de Leonardo dans la fourniture de systèmes IRST, tels que le Skyward-G qui équipe les avions de combat Gripen E de Saab et les PIRATE qui a fait ses preuves opérationnellement à bord de l'Eurofighter Typhoon. 

Bien que l'avion à banc d'essai utilisé pour cette campagne d'essai soit une plate-forme à voilure tournante, MAIR peut également être intégré sur des avions de combat à voilure fixe ainsi que sur des avions de transport et de surveillance de dimensions supérieures. En plus de fournir une connaissance de la situation, MAIR peut accroître la survie en déclenchant automatiquement des mesures de protection telles que le système de contre-mesure infrarouge dirigée Miysis (DIRCM) en réponse aux menaces. Dans ce scénario, MAIR détecterait, suivrait, classifierait et déclarerait si un missile est une menace et transmettrait ensuite l'information à Miysis, qui mettrait alors le missile en échec, en l'aveuglant à l'aide d'un laser sur sa tête chercheuse, dirigeant ainsi le missile loin de l'appareil menacé. 

 

Leonardo IRST MAIR MAIR Détecteur alerte missile

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription