28
Aviation Civile
Le futur d'Air France : les pistes de Bernard Attali
Le futur d'Air France : les pistes de Bernard Attali
© DR

| Yann Cochennec

Le futur d'Air France : les pistes de Bernard Attali

Intervenant lors des matins en ligne du CEPS (Centre d'Etude et de Prospective Stratégique), Bernard Attali, ancien président d'Air France, a dressé une série de pistes de réflexion sur plusieurs thèmes : le conseil d'administration, le rôle de Transavia, l'avenir du pôle régional,.....

Renouveler le conseil d'administration d'Air France

«D'abord, je renouvellerai le conseil d'administration. Il est là depuis très longtemps et certains de ses membres sont là depuis plus de dix ans. Ils ont accepté des choses qui ont été des échecs. Je pense à ce référendum qui n'était ni fait, ni à faire. On ne dirige pas une entreprise à coup de référendum. J'essaierai donc de moderniser le conseil d'administration d'Air France dont la responsabilité est de voir plus loin. Or, personnellement, je n'ai pas entendu ce conseil d'administration exprimer une vision à moyen terme de manière claire dans la période récente ».
 

Libérer Transavia de toutes ses contraintes

Autre piste proposée : « libérer Transavia de toutes ses contraintes ». « Des choses sont engagées, c'est bien et il faut continuer. Il est incontestable que cette compagnie est un instrument d'avenir mais elle reste handicapée par des contraintes, des accords signés ici et là lors de périodes plus fastes », souligne Bernard Attali qui passe au pôle régional d'Air France. « Pourquoi ne pas mettre tout le trafic régional d'Air France, qui génère 200 M€ de pertes par an en période normale, dans une structure où l'Etat serait actionnaire ? », interroge-t-il.

Une solution pour le pôle régional

Et de poursuivre : « ce pôle régional pourrait être alors un instrument d'aménagement du territoire. Il ne faut pas prendre cela comme une renationalisation des pertes, je pense qu'on peut avoir là un instrument d'aménagement du territoire où l'Etat serait naturellement majoritaire, ce qui permettrait d'alléger Air France de ce poids ». Autre question : « pourquoi ne pas « monétiser » la maintenance ? Je ne comprends pas que ce travail ne soit pas engagé, il y a sûrement des raisons, je ne suis pas dans les secrets mais j'ai le droit de me poser la question ».


Programme de fidélisation : l'exemple d'Aeroplan

Enfin, la transformation du programme Fréquence Plus en « vrai programme de fidélisation ouvert sur d'autres choses que des billets d'avion gratuits » devrait aussi être engagée. Et de citer ce qui a été fait par Air Canada avec son programme de fidélisation qui a d'abord été filialisé puis ouvert à d'autres partenaires. «J'invite à regarder l'histoire d'Aeroplan. Cette histoire peut être prise en modèle », souligne Bernard Attali qui indique qu'il y a d'autres pistes « qui permettraient à Air France de ne pas être simplement la bouche ouverte sous le robinet ».

Plus encore à lire dans le numéro 2716 d'Air&Cosmos.
 

Répondre à () :


Captcha
Frank | 28/12/2020 16:08

Quand on voit ce qu'il a fait d'Air France à son époque.... Mr Attali devrait observer un devoir de grande réserve sur la Compagnie...

PIRIOU | 29/12/2020 19:41

Oui la mémoire est courte certainement le pire PRESIDENT .Si l état n avait pas été présent c était la mort d AF.A l époque il voulait des longs courriers dans chaque aéroport français;quel intérêt de lui demander sonr avis il etait deja dépasse a l époque alors aujourd hui???

Bruno | 28/12/2020 16:34

Quand on a été président d'Air France, comme Mr Attali, avec le "succès " que l'on sait, on devrait avoir la décence de se taire et de se faire oublier. Manifestement, la pudeur et Mr Attali ne sont pas compatibles.

Catherine | 28/12/2020 17:33

Ha ha ha c est une blague ! Quand on sait que ce monsieur à été un des pires président qu Air France ait connu ! Le personnel Air France en a fait les frais!et la CB9947compagnie a mis des années à se remettre des magouilles de Mr Attali

Fardin | 28/12/2020 18:23

Le donneur de leçon ne s’est pas distingué lors de son passage à Air France.il était de ceux à qui la politique offrait un fromage..Son plan n’a aucune crédibilité

Fred | 28/12/2020 18:25

Mr ATTALI qui a été sans doute le plus grand fossoyeur d’Air France, certainement son PDG le plus incompétent et le moins visionnaire, se permet de dire ce qu’il faudrait faire. Par pitié, ne donnez pas de conseils sur comment diriger Air France. Vous avez été aux commandes et vous n’avez rien fait, ni reforme, ni projet. Laissez Ben Smith faire son travail, pour une fois qu’Air France a un vrai patron. Au fait, ça fait 40 ans que vous êtes sur la scène politico économique, donc ne parler pas de renouvellement.

Guy Cervelle | 29/12/2020 08:50

Totalement d'accord avec l'analyse et les commentaires de Fred. Comment AIR et COSMOS peut se compromettre à publier les délires de cet individu qui aura causé tant de torts à notre Compagnie Nationale ? C'est vite oublier comment la sinistre mite l'avait parachuté alors que Jacques FRIEDMAN entamait un projet sérieux et réaliste.

Yaicene | 28/12/2020 18:45

Ok c bien de parler de l entreprise et des decisions a prendre mais quid des salariés ???? Cette crise fait perdre 16%de salaire net depuis plusieurs mois... Comment tenir dans ces conditions ? Soit il faut s estimer heureux de garder notre emploi mais derrière les conséquences sont rudes...

Vincent | 28/12/2020 19:15

Le mot a la bouche des dirigeants des économies et plus de productivité et externalisation des métiers par la mise en place de sous traitance qui grandit au fur a mesure. A quand le quid de sous traiters ces nombreux cadres etc... Fier de travailler pour ma compagnie nationale. Et nbx sommes ravis de faire revoler nos avions a travers le monde. Pistard Cdg

Gourcilleau Alain | 28/12/2020 19:28

A vraiment le ridicule ne fait pas parti du bagage de ces énarques sans scrupules. Demander donc à son successeur Christian Blanc dans quel état il a trouvé la compagnie après cinq années de la gestion de ce monsieur, et combien l’état a dû refinancer le capital de la boîte 1993 (20 millions de francs) c’est vrai qu’aujourd’hui cela semble dérisoire mais à l’époque c’était énorme.

cercle06 | 28/12/2020 20:17

pas 20 millions mais vingt milliard de franc,ce monsieur Attali a aucune pudeur,le pire des pdg que Air France a connu,il a amené la compagnie au bord de la faillite, sans l aide du contribuable et la reprise en main de CHristian Blanc et Jean Cyril SPinetta, cette compagnie n'existerait plus.

vVDB | 28/12/2020 19:46

M. Attali pense qu'il a été un excellent président d'Air France... Il a certainement atteint tous les objectifs que l'on lui avait fixé. On : les politiques de l'époque, avec des objectifs secrets certainement. Comment voulez vous qu'il se remette en question, c'était une entreprise publique. Gérée à la soviétique. Et une solution qu'il préconise est la 'nationalisation' au lieu de la loi du marché. Comment cette entreprise peut-elle vivre normalement comme Ryanair.

Eliane | 28/12/2020 21:37

Comment M. Attali peut il avoir le culot de prendre la parole au sujet d AF lorsque l ' on voit dans quel état il a laissé la Compagnie ? Il ne doute de rien. Qu il garde ses brillantes idées pour lui. Les frères Attali ne se souviennent ils pas avoir décroché le pris Iznogood ? Pour l excellente gestion de la Bred et d' Air France ?

Mark Wadham | 28/12/2020 21:37

Heureusement il y a un véritable professionnel de l'aviation à la tête d'Air France aujourd'hui au lieu d'une marionnette de l'ENA du passé et surtout dépassé.

Rodolphe | 28/12/2020 22:49

Mr ATTALI est l histoire d airfrance des années 1988 1990 grosse Grève des mécaniciens du fret des agents commerciaux avec des avions grounded sur les taxiways et CDG ferme pour la première fois une journée complète. Un Nom a effacer de la mémoire d air france .

MAUGER | 29/12/2020 02:29

Racheter UTA 7 milliards et AF valorisée 4 milliards 2 ans plus tard, comment peut-on accorder Credit aux propos de ce monsieur qui a fait preuve d’une incompétence aussi mémorable. Il a été le pire des PDG de l’histoire d’AF et tous les anciens d’AF dont je fais partie n’ont que faire de ses interventions montrant à nouveau son incompétence et sa méconnaissance de l’aéronautique. Bonne chance à Ben Smith qui sera sûrement le meilleur dont on rêvait depuis bien longtemps. CDB AF Retraité ayant dû supporter MR Attali.

Eric | 29/12/2020 04:29

Attali tais-toi !

Luc | 29/12/2020 08:12

Je me souviens du pathétique " carte blanche aux vendeurs " de Mr Attali, signe notoire qu'aucune politique commerciale ni vision d'avenir n'etaient au rendez vous ! Taisez vous Mr Attali laissez les pros travaillera l'avenir de cette magnifique compagnie, soutenue par les salariés formidables. Un retraité ( jeune) d'AF

Back | 29/12/2020 09:01

L'horreur ! Un illuminati au pouvoir ! On rêve !

Back | 29/12/2020 09:09

Un poste de complaisance donné par le pouvoir corrompu de Mitterand !

Back | 29/12/2020 09:11

Ils veulent se servir et dépecer Air France !

Manu | 29/12/2020 18:10

Personne ne viendra lui piquer ses idées je pense. Il peut continuer tranquillement à se répandre dans les médias :)

Phil | 30/12/2020 00:48

Bernard Attali, celui qui a mis en faillite Air France dans les années 1990. Pas brillant!!!

Simon | 30/12/2020 01:26

Une vraie catastrophe pour Air France si Mr Attali reprenne Air France, il n’a fait que détruire la société depuis qu’il gérait Air France, j’ai travaillé chez Air France 42ans et j’ai vu les dégâts que Mr Attali a fait à cette magnifique qu’est Air France.

Simon | 30/12/2020 01:26

Une vraie catastrophe pour Air France si Mr Attali reprenne Air France, il n’a fait que détruire la société depuis qu’il gérait Air France, j’ai travaillé chez Air France 42ans et j’ai vu les dégâts que Mr Attali a fait à cette magnifique qu’est Air France.

lars | 30/12/2020 09:58

Il cherche à gratter quelque chose celui là !!! Comme son frère. Des croque morts !

Benhamani | 03/01/2021 09:06

Et oui 1 mois de grève et son éviction et ça redonne des conseils ,facile tout en étant dans sa méridienne napoleon

GIMENEZ | 25/03/2021 10:29

Incroyable que ce guignol qui avait mis Air France dans une vraie débâcle financière puisse encore donner son avis aujourd'hui. Vu ses capacités de gestionnaire que nous avons vues sous l'ère de Monsieur Mitterand, je pensais que cet incompėtent ėtait devenu laveur de vitres au ministère des incapables...

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription