0
Aviation Civile
Le Falcon 8X de Dassault s'envole pour la première fois © P.Stroppa - Dassault Aviation

| Léo Barnier

Le Falcon 8X de Dassault s'envole pour la première fois

Il est presque en avance. Annoncé au premier trimestre de cette année, le premier vol du Falcon 8X vient d'avoir lieu vendredi 6 février. Dassault Aviation n'a donc pas perdu de temps pour permettre au nouveau vaisseau amiral de sa flotte de se dégourdir les ailes. Le triréacteur d'affaires s'est envolé à 14h00 de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, qui accueille les chaînes d'assemblages de Dassault. Il est revenu s'y poser une heure et quarante-cinq minutes plus tard, après un vol visiblement sans encombre.

Pour cette première sortie, les pilotes d'essais Eric Gérard et Hervé Laverne étaient aux commandes.   Après le décollage, ils sont montés à 1  500 m d'altitude où ils ont procédé à la rentrée des trains d'atterrissage – mesure assez rare lors des premiers vols. Ils ont ensuite procédé à une première série de tests systèmes à 4  500 m, et ont débuté le défrichage de l'enveloppe de vol de l'appareil. Celle-ci a été déjà bien ouverte, car les pilotes ont atteint l'altitude de 12  000 m et une vitesse de Mach 0,80, soit la vitesse de croisière de l'appareil. Ils sont ensuite redescendu à 4  500 m «  pour des manœuvres préparatoires en vue de l’atterrissage.  »

Eric Gérard a souligné «  les excellentes qualités de vol  » de l'appareil. Il a indiqué que «  les performances recherchées pour cette première sortie (avaient) toutes été atteintes et même dépassées sur certains points  », avant de se déclarer «  très confiant pour la suite du programme  ».

Le P-DG de Dassault Aviation, Eric Trappier, a lui insisté sur la bonne tenue du calendrier en vue d'une certification mi-2016 et le début des livraisons avant la fin de cette même année. Comme lors de la sortie d'usine du Falcon 8X, le 17 décembre dernier, il a confirmé la bonne tenue commerciale de l'avion  : «  ce nouveau Falcon, déjà bien accueilli par le marché, s’annonce comme un succès technique et commercial.  » Déjà en décembre, il avait évoqué «  plusieurs dizaines de commandes  ».

Le Falcon 8X est une évolution «  ultra-long-courrier  » du 7X. Il peut parcourir 11  945 km à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord, soit 925 km de plus que son ainé. Il est équipé de trois Pratt & Whitney Canada PW307D, plus puissants que les PW307A du Falcon 7X avec une poussée maximale unitaire augmentée de 2,9 à 3,05 t.

L'autre particularité du Falcon 8X est son fuselage, plus long de 1,3 m que celui du Falcon 7X, à 24,46 m. Les ingénieurs de Dassault ont intégré deux sections de fuselage supplémentaires, à l'avant et à l'arrière du tronçon central. La capacité maximale dans la cabine passe à 19 sièges, contre 16 pour le Falcon 7X.

Le Falcon 8X a fait son premier vol le 6 février 2015, à Bordeaux-Mérignac.
© P.Stroppa - Dassault Aviation

Dassault Aviation Falcon 8X Dassault Falcon

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription