0
Actu RH
Laurent van Parys : référent dans les sièges avions
Laurent van Parys : référent dans les sièges avions
© O. Constant

| Olivier Constant

Laurent van Parys : référent dans les sièges avions

Chaque semaine et jusqu'au Salon du Bourget, Air & Cosmos publie des extraits de portraits de femmes et d'hommes qui travaillent pour le secteur aérospatial. Des portraits que nos lecteurs retrouveront in extenso dans un Hors Série Métiers.

Retrouvez le portrait complet de Laurent van Parys dans le Hors Série Métiers de l'aéronautique et du spatial d'Air & Cosmos qui sera distribué sur l'Avion des Métiers pendant le prochain Salon du Bourget qui ouvrira ses portes le 19 juin prochain.

Laurent van Parys a toujours aimé la mécanique. "Mon père travaillait sur des machines à commande numérique pour fabriquer les moules devant à servir à fabriquer les bouchons de parfum des grandes marques. Cela m'a toujours impressionné", raconte-t-il. Egalement impressionné par les décollages des gros-porteurs, ses débuts de vie professionnelle ne se feront pourtant pas dans l'aéronautique.

Intérimaire à l'issue de l'obtention de son CAP en électromécanique au Lycée Gustave Monod d'Enghien-les-Bains, il connaît divers univers dont celui d'égoutier à Paris. Il fera aussi de l'installation de portes automatiques pour les garages autos. Ce n'est qu'en 1992 qu'il intègre sa première société aéronautique. Toujours intérimaire, il devient monteur équipements aéro pour la société TSCI.

Un changement de contractant dans le cadre d'un nouvel appel d'offres le fait finalement intégrer les effectifs du groupe Aertec. Il conserve son poste de chef d'équipe jusqu'à la fin 2014, date à laquelle il devient contrôleur/préparateur de chantiers. Pour la partie contrôle, Laurent van Parys a en charge la vérification d'un jeu de fauteuils avant livraison.

"C'est un relevé de tous les défauts que je peux trouver lié à un référentiel imposé par le client", explique-t-il avant de poursuivre : "je délivre aussi des certificats de conformité aéronautiques EASA Form 1/Part145 pour la partie maintenance. Sur le plan de la fabrication d'équipements assurée par le groupe Aertec, je contrôle également des compacteurs de poubelles et délivre des EASA Form 1/Part 21".

S'agissant de son rôle en tant que préparateur de chantiers, Laurent van Parys prépare la documentation nécessaire. Pour un avion comme le Boeing 777-300ER, cela correspond à 130 blocs de sièges, soit 422 places assises, le chantier étant à finaliser sur une durée d'une quinzaine de jours. Il gère aussi la traçabilité des pièces réparées ou celles nouvellement installées.

Surtout et avec l'expérience acquise, Laurent van Parys a "développé beaucoup d'outils pour gagner du temps sur de nombreuses réparations telles que l'installation des sièges sur avions et les méthodes de réparation. J'ai, à cette fin, simplifié considérablement la documentation technique nécessaire au démontage et au remontage des pièces, par exemple. Sur les nouveaux fauteuils classe Affaires, nous avons ainsi gagné de manière significative sur les temps d'intervention".

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription