0
Aviation Civile
L'Asie-Pacifique veut créer "des bulles de voyage"
L'Asie-Pacifique veut créer "des bulles de voyage"
© SIA

| Yann Cochennec

L'Asie-Pacifique veut créer "des bulles de voyage"

Cela "phosphore" sec du côté de l'Asie-Pacifique. Histoire de relancer plus vite le transport aérien international, les gouvernements de la région travaillent sur "des bulles de voyage".

Plus besoin de quarantaine

Afin de relancer le plus vite possible les échanges et le transport aérien international intra-asiatique, les gouvernements de la région Asie-Pacifique travaillent sur la mise en place de "bulles de voyages" entre pays, raconte "Le Quotidien du Peuple". C'est d'ailleurs déjà en place entre Singapour et six villes et provinces chinoises (Shanghai, Tianjin, Chongqing, Guangdong, Jiangsu, Zhejiang). Les habitants concernés par l'accord peuvent effectuer des voyages d'affaires ou officiels essentiels sans avoir à passer par la période de quarantaine de 14 jours normalement requise" mais « avec les garanties nécessaires en place pour veiller à ce que les considérations de santé publique soient prises en compte ». 

"Les voyageurs devront subir des tests avant le départ et obtenir un certificat sanitaire attestant qu'ils ont fourni des résultats négatifs au nouveau coronavirus. De plus, ils seront tenus de soumettre un itinéraire et ne seront pas autorisés à prendre les transports en commun. Ils devront également subir un test par prélèvement après l'atterrissage et rester à l'isolement pendant deux jours", précise "Le Quotidien du Peuple" qui ajoute que Singapour est le deuxième pays de la région à développer une telle accélération des voyages avec la Chine". 

Singapour et Corée du Sud

"Le 1er mai, la Corée du Sud et la Chine avaient déjà ouvert un couloir étroitement contrôlé entre certaines villes, dont Séoul et Shanghai. Les voyageurs doivent être testés et subir deux jours de quarantaine à leur arrivée. Le vice-président de Samsung, Lee Jaeyong, a notamment utilisé cette procédure à la mi-mai pour visiter l'usine de l'entreprise à Xi'an, dans la province du Shaanxi. D'autres pays d'Asie-Pacifique prévoient également d'introduire des systèmes qui accéléreront les procédures de voyage d'affaires sans mettre en danger la santé publique. Le Japon prévoit ainsi d'assouplir les restrictions d'entrée pour les voyageurs en provenance de Thaïlande, du Vietnam, d'Australie et de Nouvelle-Zélande". 

Impatience en Australie

De leur côté, les leaders de l'industrie en Australie et en Nouvelle-Zélande font pression pour un arrangement de voyage accéléré, qui permettra aux gens de se déplacer librement entre les deux nations. Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha a déclaré que son gouvernement prévoyait de créer de telles « bulles de voyage » par le biais d'accords bilatéraux, conclut "Le Quotidien du Peuple".

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription