0
Espace
La politique des lanceurs spatiaux présentée au Sénat © Sénat

| Pierre-François Mouriaux

La politique des lanceurs spatiaux présentée au Sénat

Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, et André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup, étaient auditionnés mercredi 22 mai.

La réunion, organisée par la commission des Affaires économiques et la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées, s’est tenue dans la salle Médicis du Palais du Luxembourg. Elle a duré 90 minutes (à revoir sur https://videos.senat.fr/video.1163556_5ce3298fb171d.audition-sur-la-politique-des-lanceurs-spatiaux).

Dans son introduction, la sénatrice des Yvelines Sophie Primas (Les Républicains), présidente de la commission des Affaires économiques, a notamment évoqué les inquiétudes de la Cour des comptes dans son rapport annuel au sujet de la compétitivité d’Ariane 6. Elle a qualifié d’« un peu fébrile » le climat qui règne actuellement sur le marché des lancements spatiaux, marqué par un retour en force des Etats-Unis et la percée de SpaceX. Un point sur le sujet s’imposait selon elle, à six mois de la conférence Space19+ qui réunira à Séville les ministres européens en charge de l’espace, comme tous les trois ans.

 

De nombreuses interrogations.

Présentés comme « l’équipe France des lanceurs » Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, et André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup, ont tour à tour présenté les réponses aux enjeux actuels mises en place au niveau de l’Agence spatiale européenne, du Cnes et de l’industrie, exposé leurs attentes (préférence européenne, soutien à la poursuite de la filière Ariane 6 et à l’innovation…), puis répondu aux nombreuses interrogations des sénateurs – notamment sur la règle du retour géographique en vigueur au sein de l’ESA, l’éventuelle compétition entre les lanceurs Ariane et Vega, les réductions d’effectifs imposés par la recherche de réduction des coûts, l’intérêt des lanceurs réutilisables et les débris spatiaux.

 

Constitution d’un groupe de travail.

La séance a enfin été l’occasion de constituer un groupe de travail restreint, composé de seize sénateurs issus des deux commissions, en vue de faire le point sur la politique des lanceurs spatiaux.

Ce groupe sera co-présidé Sophie Primas et Jean-Marie Bockel (Union Centriste - Haut-Rhin), membre de la seconde commission et président du Groupe pour l’espace des élus français de l’espace entre juillet 2017 et novembre 2018).

Ariane 6 ArianeGroup Audition CNES POLITIQUE SPATIALE Sénat

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription