1
Industrie
La déliquescence de Bombardier
La déliquescence de Bombardier
© Bombardier

| Antony Angrand 363 mots

La déliquescence de Bombardier

Bombardier n'en finit pas d'essayer d'éponger ses dettes, dont le montant s'élève actuellement à 9 milliards de dollars (soit environ 8,16 milliards d’euros). Bombardier envisage de quitter le programme Airbus A220... Mais aussi de vendre sa division avions d'affaires à Textron. Ce qui générerait un changement d'ampleur dans le paysage des "bizjets". [...] (363 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

Spipion | 05/02/2020 17:12

Et si comme la rumeur court, Alstom rachete ou fusionne avec Bombardier dans les trains, que restera t'il de Bombardier ?

| | Connexion | Inscription