1
Industrie
La déliquescence de Bombardier
La déliquescence de Bombardier
© Bombardier

| Antony Angrand 363 mots

La déliquescence de Bombardier

Bombardier n'en finit pas d'essayer d'éponger ses dettes, dont le montant s'élève actuellement à 9 milliards de dollars (soit environ 8,16 milliards d’euros). Bombardier envisage de quitter le programme Airbus A220... Mais aussi de vendre sa division avions d'affaires à Textron. Ce qui générerait un changement d'ampleur dans le paysage des "bizjets".

Conséquence des dépenses liées aux coûts exorbitants de développement du programme CSeries, Bombardier est actuellement en cours de négociation avec Textron concernant la vente potentielle de sa division avions d'affaires, selon le Wall Street Journal du 4 février. 

Cette discussion fait elle même suite à la vente d'une grande partie du

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Bombardier Textron Cessna

Répondre à () :

Spipion | 05/02/2020 17:12

Et si comme la rumeur court, Alstom rachete ou fusionne avec Bombardier dans les trains, que restera t'il de Bombardier ?

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité