0
Espace
La DGA s’intéresse au projet Stratobus de Thales Alenia Space © E. Briot / Thales Alenia Space

| Pierre-François Mouriaux

La DGA s’intéresse au projet Stratobus de Thales Alenia Space

Le projet de dirigeable stratosphérique stationnaire Stratobus, officiellement lancé en avril 2016 mais sur lequel Thales Alenia Space planche depuis 2010, décroche un contrat d’étude avec la Direction générale de l’armement.

Entre drone et satellite, le projet de plateforme Stratobus développé à Cannes par Thales Alenia Space depuis bientôt dix ans intéresse enfin les militaires : la Direction générale de l’armement (DGA) ont en effet signé le 8 janvier un contrat d’étude de concept avec l’industriel franco-allemand et l’une de ses maisons-mères, Thales.

Celle-ci porte sur les applications opérationnelles ISR (Intelligence, Surveillance et Reconnaissance) du dirigeable (d’un volume de 50 000 m3) qui doit évoluer à 20 km d’altitude, ainsi que sur un démonstrateur échelle 1, capable de de démontrer les performances en vol d’une telle mission ISR. Des exercices de simulation sur des théâtres d’opération font partie de l’étude.

 

Objectif fin 2023.

« Ce contrat […] marque une étape clé vers la définition d’une éventuelle solution opérationnelle en lien avec les utilisateurs, a déclaré Jean-Philippe Chessel, le directeur de la ligne de produit Stratobus. Il permettra de préparer les entrées nécessaires au développement de la solution complète, incluant l’avionique dronisée et fiabilisée, ainsi que l’ensemble des segments de contrôle, l’objectif étant d’aboutir à une démonstration en vol pour fin 2023. »

On ne parle certes plus d’un premier vol commercial de Stratobus en 2022, mais l’intérêt aujourd’hui témoigné par les militaires constitue un véritable bol d’air pour le projet de Thales Alenia Space, qui célébrait par ailleurs un mois auparavant la commande par l’Egypte du satellite de télécommunications géostationnaire Nilesat.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription