0
Aviation Civile
Grève chez Air France : les actionnaires soutiennent la direction
Grève chez Air France : les actionnaires soutiennent la direction
© C.Cosmao

| Léo Barnier

Grève chez Air France : les actionnaires soutiennent la direction

N'en déplaise aux optimistes qui entrevoyaient la fin de la crise mercredi dernier, la grève des pilotes d'Air France est toujours d'actualité vendredi 26 septembre. Si les négociations ont effectivement repris, elles restent extrêmement compliquées et visiblement peu productives. Parmi les éléments rédhibitoires, la crise de confiance affichée des pilotes à l'encontre d'Alexandre de Juniac, président et directeur général d'Air France-KLM. Malgré cette situation, le conseil d'administration – élu par l'assemblée des actionnaires – a réitéré «  son plein soutien au plan Perform 2020  » et donc son initiateur... Alexandre de Juniac lui-même.

Le conseil s'est aussi prononcé plus directement sur le conflit actuel. Il a, là aussi, apporté son appui à la proposition faite par le patron du groupe franco-néerlandais aux pilotes  : retrait immédiat de Transavia Europe en échange de l'arrêt du mouvement social et du développement Transavia France. Il a ainsi appelé à «  reprise immédiate du travail  » et rejeté l'option d'un groupe unique de pilotes comme l'avait fait la direction d'Air France avant lui.

Alexandre de Juniac fait l'objet d'une véritable défiance de la part des pilotes. Ceux-ci lui reproche notamment l'absence de négociations ou même de dialogue sur le plan Perform 2020, notamment sur le développement de Transavia France et la création de Transavia Europe, avant le dépôt de leur préavis de grève début septembre. Ils ont ensuite été échaudés par la manœuvre de la direction du lundi 22 septembre. Elle avait alors fait des concessions sur Transavia Europe à condition d'accélérer le mouvement sur Transavia France. Tout en menaçant de dénoncer les accords de 2007 sur la création de cette dernière pour créer une nouvelle structure, un «  Transavia France bis  ».

Si cette crise de confiance pouvait apparaître comme conjoncturelle au premier abord, elle semble s'être ancrée profondément chez les pilotes d'Air France mais aussi de KLM. Ceux-ci ont déclaré que leur niveau de confiance était désormais «  proche de zéro  ».

 

Retrouvez plus de détails dans le n°2422 d'Air & Cosmos, en kiosque le vendredi 26 septembre.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription