0
Avions de combat
F-35 : la pleine cadence de production reportée à date ultérieure
F-35 : la pleine cadence de production reportée à date ultérieure
© US Air Force

| Antony Angrand

F-35 : la pleine cadence de production reportée à date ultérieure

Alors qu'un premier pilote de chasse du 388th Fighter Wing vient de passer le cap des 1000 heures de vol sur F-35A, les responsables du Pentagone ont retardé l’approbation de la production à taux plein du chasseur de Lockheed Martin. Car depuis 2017, un essai de simulation vient gâcher la fête.

1 000 heures de vol sur F-35A

Le 22 octobre que les pilotes de chasse du 388th Fighter Wing avec leurs F-35A Lightning II ont effectué une mission d’interception tactique à quatre contre six au-dessus du polygone d’essais et d’entraînement de l’Utah. D'une durée de deux heures, la sortie a été réalisée à l’aide de capteurs et de furtivité pour affronter l’ennemi. La sortie a duré environ deux heures. Et c'est au cours de ce vol que le lieutenant-colonel Jared « Vic » Santos est devenu le premier pilote de F-35 de l’US Air Force à dépasser le cap des 1 000 heures de vol sur F-35A. 

Toujours en faible cadence de production 

Cet évènement intervient au moment ou les responsables du Pentagone ont retardé l’approbation de la production à taux plein du F-35. La raison repose sur les essais de simulation de combat. Ces essais sont nécessaires avant que cette décision clé du programme ne soit prise.  En leur absence, la production de F-35 se poursuivra à faible cadence. 

Joint Simulation Environment

Ce test de combat intitulé « Joint Simulation Environment » utilisera une réplique complète d'un cockpit de F-35, équipé de ses capteurs de combat et de ses équipements électroniques. Un pilote de la base aéronavale de Patuxent River, dans le Maryland, opérera dans un simulateur entièrement fonctionnel avec une vue à 360° qui représente des menaces aériennes et terrestres classifiées et intègre également des aéronefs alliés. L’exercice de simulation devait être prêt il y a trois ans, soit en 2017, mais le logiciel nécessaire à son fonctionnement a fait l'objet d'une mise au point bien plus difficile que prévu. A tel point que le report de ces essais à 2021 est lié aux difficultés à terminer les préparatifs techniques.

Au 1er octobre, plus de 570 F-35 ont été livrés aux États-Unis et aux autres acquéreurs.

 

 

 

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription